Toulouse: La fermeture d'une école musulmane validée par le Conseil constitutionnel

JUSTICE Le Conseil constitutionnel vient de valider la fermeture de l’école musulmane Al-Badr de Toulouse, décidée en 2016 pour enseignement « non conforme ». Mais l’établissement fonctionne toujours…

— 

Abdelfattah Rahhaoui, le directeur de l'école musulmane Al-Badr, au Palais de justice de Toulouse le 17 novembre 2016 lors de son procès.
Abdelfattah Rahhaoui, le directeur de l'école musulmane Al-Badr, au Palais de justice de Toulouse le 17 novembre 2016 lors de son procès. — B. Colin / 20 Minutes

Retourner à l’article