Les Centres d'information et d'orientation (CIO) vont-ils disparaître?

EDUCATION Le gouvernement veut transférer les conseils d’orientation des CIO dans les établissements scolaires…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • PsyENedcosp1

    Je suis PsyEN EDCOSP depuis le 1er septembre, et COPsy jusqu'à cette date. J'ai 17 ans d'expériences. Au CIO, j'ai vu des élèves de collège dit socialement défavorisés et d'autres dit favorisés. J’ai travaillé dans des lycées professionnels, généraux et technologiques. Je travaille depuis 7 ans aussi à l'université, où je fais du conseil individualisé et des ateliers collectifs. Je travaille avec des enseignants, des chefs d'établissement, des médecins des assistants sociaux, des éducateurs de rue, des éducateurs PJJ, des foyers de l'aide à l'enfance, des CMPP, des IME, des structures d'aide à l'insertion...
    J'ai reçu des jeunes (le plus jeune avait 10 ans), la plus agée avait 68 ans,des adultes en reconversion, en Burn out professionnel, des licenciés économiques, des parents désespérés, des élèves en échec et d'autres en réussite, des adolescents qui arrivaient dans l'académie, des décrocheurs, des dyslexiques, dyscalculiques, des enfants atteints de troubles de l'hyperactivités et/ ou de l'attention, des enfants intellectuellement précoces ou avec des troubles cognitifs, connatifs, des familles décomposées, recomposées, ....
    J'ai effectué des bilans cognitifs, projectifs, des tests d'intérêts, de personnalités... J'ai renseigné, informé, accompagné, toutes sorte de profil et résolu des situations que les enseignants, les CPE, les chefs d'établissements n'arrivaient pas à démêler.
    Tout cela au CIO, un lieu neutre et ouvert. Ce ne sera plus le cas.

  • demagopremier

    Dans les années 60, j'étais allé dans un centre d'orientation professionnelle avec mon père. J'avais dit que j'étais attiré par le dessin industriel. Ils m'ont fait dessiner un cheval. Comme je suis mauvais en dessin d'art, ils m'ont dissuadé de poursuivre. Nous ne les avons pas écouté. J'ai fait une solde formation de dessin industriel avec plusieurs diplômes. J'en ai fait mon métier au début pour finir ingénieur. J'ai eu affaire à des incapables.

  • lidy7

    il est effectivement possible que le conseil en orientation soit confié à des speudos-coach avec des coûts exorbitants. En gros, en plus de vous casser votre rêve, cela sera déduit de votre CB.

  • gardiendechiards

    Surtout ne jamais rien changer, continuez a dormir dans les bureaux bien chauffés comme à Dijon dans un bâtiment grandiose du 19 ieme

  • Voluptueuese

    Déjà inutile à mon époque dans les années 90, alors avec internet je ne vois pas vraiment à quoi ils servent dans les structures scolaires!

  • lulunet

    Les Conseillers d orientation sont pleins de préjugés et font de la psychologie de contour. Au collège, ils oublient qu un élève un peu flemmard peut se réveiller au lycée et exceller pour obtenir une orientation pour laquelle il n était pas destiné à l origine. C était déjà le cas quand j étais collègue, c est encore le cas 30 ans plus tard. Ils font de la psychologie basique autour de la moyenne, vous vous écartez de celle ci, il faut avec la complicité de l infirmière aller voir le psy ou l IMP. Les familles sont jugées sur des idées préconçues juste sur le comportement de l enfant. La COP est peu présente et n est consultee qu en troisième alors qu elle devrait avoir un suivi sur les 4 ans du collège.

  • JustinKitlamai

    Une filière pour réduire les dépenses publiques

  • Anonymenmousse

    Je pense que des formations serait adéquat pour le personnel du CIO,certains savent de quoi ils parlent et d'autres découvre le métiers que vous voulez...
    Personnellement le personnels du CIO m'ont bien aidé et j'ai pu faire ce que je voulais.
    En revanche la conseillère d'orientation du collège m'avait certifier que jamais j'y parviendrai et finalement elle était à côté de la plaque elle ne savait pas de quoi je parlait et comme elle connaissait pas elle me disait que c'était impossible...
    En revanche j'ai une question si il y a plus de CIO ont fait quoi?

  • Thibs

    Mon CIO que j'ai eu semble t'il "la chance" de consulter m'a fait remarquer que je ne pourrai jamais devenir informaticien, c'était mon rêve... Ma prof principale début 90' m'a fait savoir que le secteur était d'ores et déjà saturé que je ne trouverais jamais d'emploi. J'ai arrêté mes études et fait mon service militaire en 92. Mais voilà depuis 20ans je suis ingénieur informatique, non pas grâce à leur aide psychologique ni soutien d'orientation. J'aurais sûrement pu devenir doctorant (qui sait :), ils ont limité mon parcours par inaptitude à la vraie vie professionnelle et à des égos trop imprégnés de leur manque de réussite personnel, beaucoup de jeunes doivent amèrement regretter les avoir solliciter.

  • Joejoe

    Concrètement le CIO ne sert à rien. Les employés de cette structure ne connaissent que les filières classiques et ne font que distribuer des prospectus ou indiquer le nom d’un livre. Ils ne conseillent pas sur les filières particulières adaptées à chaque élève. Bref c’est une planque pour fonctionnaires. Déjà à mon époque ils ne servaient à rien mais maintenant c’est encore pire, avec internet on peu se renseigner bien mieux qu’avec un planqué.

  • wizzzzzz

    un cio c'est deux gus qui attendent les chalans dans une salle vide et pour distribuer des prospectus en papier
    alors que tout le monde à tous ça en mieux sur internet
    c'est un vai exempled 'admmisniy=ration totalement inutile; et jamais personne n'a trouvé sa voie avec ses gens là; ce sont des planqués qui bossent un mi temps payé temps plein; parce ke reste du temps "ils ont des recherches sur le marché de l'emploi" avec frais de déplacement svp
    c'est juste du guignol

    • phanton32

      Totalement d'accord avec vous....

  • Wisc4

    Depuis le premier septembre, nous ne sommes plus conseillers d'orientation psychologues mais psychologues de l’Éducation nationale. Nous exerçons des missions extrêmement variées et avons accepté cette extension de nos missions à la prise en charge du handicap, du harcèlement, du mal être....mais aussi de Parcoursup, des tests psychométriques, de l'information des élèves et des familles...etc...etc...
    Notre temps par élève devient insupportable et ridicule alors que les familles sont de plus en plus angoissés. Comment comprendre un tel désengagement de l'état? D'autre part, contrairement à ce que dit ce commentaire idiot à propos du minitel, je suis le gage d'une information de qualité...ce qui suit et est prévu en notre lieu et place....c'est 600 euros au bas mot pour une prestation privée faite sans avoir l'assurance de la qualité par des personnes qui n'ont besoin d'aucun diplôme pour se prétendre conseillers d'orientation. C'est un vrai marché...sans aucune garantie de compétences. Je défie monsieur Minitel sur n'importe quel sujet....Il est moins bon que moi! Et je suis un service public et gratuit! Bientôt, ce ne sera plus le cas!

    • Thibs

      C'est bien ça, la frustration de votre emploi prend le pas

    • gardiendechiards

      nous ne sommes plus conseillers d'orientation psychologues mais psychologues de l’Éducation nationale.
      SANS FORMATION

  • Didine883c

    Les transférer, pourquoi pas ? Les CIO sont généralement dans le chef lieu du département, à des dizaines de km de nombreux collèges et lycées, avec des horaires d'ouvertures très courts. Du coup, les élèves sont souvent obligés de faire 50 km ou plus, les parents de prendre un jour de congé, pour s'y rendre.
    Un seul conseiller d'orientation et à temps partiel en plus, par établissement scolaire est totalement insuffisant. Transférons les CIO dans les collèges et lycées.

    • AbjectionVotreHorreur

      Sauf qu'un CO-Psy par établissement, ça voudrait dire recruter, et ça, il ne faut pas y compter. Déjà que les infirmiers scolaires se partagent fréquemment entre trois ou quatre établissements ... les CO-Psy, c'est plutôt sept ou huit. Autrement dit, il devra aller dans le lycée du coin, et tant pis pour les collèges de secteur. Ils sont indispensables, très efficaces quand ils sont bien formés, mais on les balance pour économiser deux ronds.

  • AbjectionVotreHorreur

    Le plus triste, c'est que pendant des décennies, on a collé n'importe qui dans les CIO, qui, fatalement, s'illustraient parfois par une incompétence crasse, à côté des vrais pros, connaisseurs et efficaces. Du coup, après avoir fondu CO et psy-EN, on sucre l'ensemble, maintenant. Et on espère que les professeurs principaux ajouteront cette corde à leur arc, pour diminuer les coûts.
    Tant pis pour les élèves, après tout. Ils n'ont qu'à avoir la bonne idée de naître dans des familles qui connaissent sur le bout des doigts l'ensemble des filières et des formations proposées.

  • Destal

    Je résume l'utilité des CIO :
    - Bonjour, je viens me renseigner sur les orientations post-bac dans le développement informatique
    - C'est rapport à tout ce qui est minitel et compagnie ?

    • wizzzzzz

      et c'est pareil pour tous les métiers...

Retourner à l’article