VIDEO.Espèces invasives en France: La Pyrale du buis, petit papillon mais véritable ogre pour le paysage

ENVIRONNEMENT Introduites accidentellement par l’homme, ou volontairement mais sans réfléchir aux conséquences, les espèces invasives sont l’un des premiers facteurs de perte de biodiversité dans le monde. Y compris en France. Exemple en Occitanie avec la pyrale du buis…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Arsinoa

    Déjà que dans les hauts de France le buis est interdit...
    Savez-vous pourquoi ?
    Parce que dans les bois les promeneurs, pris d'une envie subite, trouvent que les feuilles sont trop petites pour se livrer à l'opération mains propres...
    La vesse européenne dans ce cas ?
    Que néni !
    La feuille est grande mais a comme particularité à céder à la moindre pression !
    Ne reste que la feuille de ronces.
    Mais attention au sens !

  • endiendo

    autre solution: planter autre chose que du buis..

  • Triphon

    C'est déjà bien qu'on se rende compte que des espèces animales puissent être invasives.
    Y a plus qu'à se rendre compte que c'est pareil pour l'homme

  • PaulBoulanger

    Faudrait savoir. La bio diversité c'est AUSSI la pyrale du buis. Comme l'ours ou le loup c'est un prédateur que l'on doit protéger.

    • FLLF

      Une espèce invasive est une espèce qui se trouve à un endroit où elle ne devrait pas être à cause de l'homme. C'est la définition strictement scientifique et il n'y en pas d'autre. Les espèces invasives, quand elles posent problème, doivent être contrôlées.
      L'ours ou le loup sont des espèces européennes que l'homme a détruites. Il a donc la responsabilité de les réintroduire dans leur milieu d'origine.
      Donc, y a pas de "faudrait savoir" car on sait déjà. A condition de connaître le sujet, bien entendu. Ce qui n'est pas ton cas, semble-t-il.

    • bulgroz42

      Non, ce n'est pas du tout la même chose justement... Dans la nature, les espèces s'équilibrent.. naturellement, c'est le cas de le dire. Quand une espèce invasive débarque à cause des moyens de transport modernes, c'est à dire brutalement à l'échelle de la nature, celle ci n'a pas le temps de développer des solutions de défense adaptées (prédateurs ou évolution des plantes par exemple...)

    • PaulBoulanger

      C'est exactement la même chose. Relisez vos définitions. On transporte en camion un ours d'Europe centrale pour le lâcher dans une zone sans défense adaptée. Entre temps on lui arrache une dent, on lui insère un émetteur radio et la malheureuse bête est lâchée dans un coin où il ne connait rien après l'avoir arraché (et acheté) à sa zone naturelle. Seulement ça vous arrange de pas voir la réalité au nom de votre pseudo sens écologique et partisan.
      Quand à connaitre le sujet, FLLF ....

  • nicoco89

    Un insecticide biologique... donc ça ne derangerait pas un ecolo d’en boire un verre ou 2?

    • 123456b

      La ciguë est tout à fait naturelle...ça ne vous dérange pas d'aller en boire un bol? Au moins vous aurez un point commun avec un cerveau (Socrate).

    • nicoco89

      Donc quand je mets du glyphosate et qu’on me dit que c’est dangereux par ce que je ne veux pas en boire un verre ou 2 on dit quoi?
      Merci pour votre reponse

    • nicoco89

      On a encore bien la démonstration que c’est la dose qui fait le poison! Les écolos n’acceptent la vérité que quand cela les arrange... surtout à des fins politiques.

  • AlainJ

    Pour ceux qui n'ont pas beaucoup de buis : acheter un vaporisateur à pression de 5 l avec une lance assez longue pour pouvoir traiter l'intérieur de buis. Faire une préparation de bacillus thuringiensis de 5l. Traiter en plonger la lance à l'intérieur de buis buse vers le haut (la chenille attaque les feuilles pour la face interne). Le traitement se fait dès que des dégats sont visibles, une fois au printemps et environ 10 jours après l'invasion des papillons, puis une fois à l'automne. Ne pas jeter le reste dans le vaporisateur, faire le plein d'eau et laisser telle quel dans un endroit frais à l'ombre. L'eau va devenir marron (développement du bacille) et pourra resservir pour le traitement suivant. Vu le prix de vente cela fait de sacré économie. Autre économie, ne pas acheter de bacille pour les buis mais celui pour le potager, il est moins cher, il y en a plus et c'est rigoureusement la même chose.

Retourner à l’article