Côte-d'Or: Une femme contrainte d’enlever sa robe au parloir de la prison, le tribunal condamne l’Etat

JUSTICE L’État devra verser 2.000 euros à la femme d’un détenu et 1.000 euros à son avocat pour « traitements inhumains et dégradants »…

— 
La robe de la femme, qui comportait une structure métallique, a fait sonner le portique de sécurité (illustration).
La robe de la femme, qui comportait une structure métallique, a fait sonner le portique de sécurité (illustration). — Fabrice ELSNER/20 MINUTES

Retourner à l’article