Orne: Accusé d'avoir vendu de fausses Nike sur Internet, il vient au tribunal chaussé de vraies

JUSTICE Le trentenaire revendait 50 euros des paires de « Nike » achetées Porte de Clignancourt, à Paris…

— 

Nike illustration
Nike illustration — ZIHNIOGLU KAMIL/SIPA

Retourner à l’article