Sa crête décolorée est «interdite par les règles coraniques», un ado frappé et rasé par son enseignant

JUSTICE Trois autres prévenus étaient également jugés pour violences volontaires sur mineur avec séquestration. Le beau-père de la victime devait répondre, lui, de non-assistance à personne en danger…

— 

Une crête décolorée. (Illustration)
Une crête décolorée. (Illustration) — fotshot / Pixabay

Retourner à l’article