VIDEO. Bac, laïcité, salaire des profs… Que faut-il retenir de «L'Emission politique» de Jean-Michel Blanquer?

POLITIQUE Le bon élève du gouvernement a participé au rendez-vous de France 2, jeudi soir...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • debrancheur02017

    Donnez la définition que vous avez du libéralisme parce que la vague de privatisation des entreprises françaises pour vous c'est quoi?

    • Alain7878

      allez à la médiathèque vous trouverez surement enfin peut-être (pour qui vous prenez vous ?)

    • debrancheur02017

      C'est bien tout le monde sur 20 minutes peut voir avec vos réponses qu'il y a le vide interstellaire quand on vous demande d'argumenter.

    • bordeline32

      C'est sur qu'Alain se prend pas pour une petite gens en faisant un tour à la poste - il est carrément issu de la cuisse de Jupiter....

  • Alain7878

    Pauvres français (dont Bordeline) qui critiquent le libéralisme sans jamais en avoir vu la couleur. La France a tout essayé depuis la guerre en matière de socialisme, communisme, communautarisme... Et tout va mal. Pourtant on accuse le libéralisme, qui lui n'a jamais été mis en place. Pourtant de nombreux pays l'ont essayé et s'en porte très bien (je viens de l'un de ceux là). Les gens y sont très majoritairement satisfaits et heureux. On y fait confiance à l'humain, l'entrepreneur, le travailleur et ça marche.
    La France est encore dans sa gestions de petits privilèges, de monopoles d'Etat (transport, sécurité sociale, système de retraite, ...) qui ne sont que des mafias organisées pour certains proches du pouvoir.
    Elle aurait bien besoin de comprendre ce que c'est que le libéralisme et l'essayer. Renverser la table et se libérer d'un État qui veut tout contrôler, et le fait payer bien cher à ses concitoyens.

    • bordeline32

      ENTIEREMENT FAUX HALLUCINANT

      "Lui n'a jamais été mis en place"

      Ah bon et la Loi Say - du ministre de l'économie Jean Baptise Say (1767-1832) c'était quoi ?.

      C'était une "loi libérale" selon son créateur - "l'offre crée sa propre demande"- ce fut la loi des "débouchés" plus trivialement.

      Pauvre de vous, remarquez dans votre cas vous êtes riche mais vous avez pas beaucoup de case, mieux vaut être "pauvre" en en avoir dans les neurones - comme je viens de l'écrire ça peut servir parfois.

  • Alain7878

    On le connaît votre refrain …Le « libéralisme » et la cause de tous les maux (alors qu’il n’a jamais existé en France), quelques fois réels mais très souvent imaginaires, que naturellement, selon vous, seul le « retour de l’État » peut pallier… c’est-à-dire encore plus d’État, voire même une accélération encore et encore de l’étatisation et comme en France depuis 1981 toujours et toujours plus d’ État chaque année et toujours plus d’impôts et toujours plus de dettes …..et toujours plus d’état pour contrôler et et et et

    • bordeline32

      Ah bon le "libéralisme" n'existe pas et en 1983 c'était quoi ? votre refrain il s'use dans le fossé.

    • Alain7878

      Hé oui ! allez faire comprendre a 100% des partis PS, PC, EELV, UMP UDI FN et autres qui se déclarent tous « anti-libéraux » que nous ne sommes pas un pays libéral et c’est justement parce qu’il ne l’est pas que tout va mal. En fait le libéralisme dans ce pays est confondu avec le « social-clientélisme » qui donne des monopoles et assure des barrières à la concur-rence

    • bordeline32

      Grossière erreur,

      L'UDI est pour le libéralisme comme le MODEM héritier de l' UDF de Giscard - d'autre part l' UMP etait ultra-libérale avec son pole Démocratie Libérale sous la direction de Jean-Pierre Raffarin.

  • debrancheur02017

    Est ce que le respect des débats passent par l'utilisation de plusieurs pseudos pour répéter son absence d'argumentation?

    • Alain7878

      Le perroquet est de retour, ça doit être lassant non ? Mr Freethinker 2

    • debrancheur02017

      Il aurait été plus drôle que cela soit Cesaria qui me réponde.
      La fourberie ne vous étouffe pas tellement vous êtes confiant dans vos "arguments".

    • Alain7878

      Vous ne voulez pas essayer Gala ?

    • Alain7878

      C'est pour les grands ici et pas pour les ados boutonneux

    • Alain7878

      ou bordeline ...recopiez la question avant de répondre alors la question est :
      Quelle heure est il ? réfléchissez bien

    • bordeline32

      Vous recopiez ? non merci je prefere encore lire un livre de Chateaubriand plutot que les phrases vindicatives d'un adulte vaniteux et hors classement.

    • bordeline32

      Cher Alain,

      Vous etes ICI sur un forum politique pas dans votre petite classe face à vos ados boutonneux (c'est pour eux la dédicace ?ils apprécieront ).

      Respectant la charte du site et comme je l'ai écris précedemment dans un autre post - (peut être devriez vous lire ?).

      Juridiquement je n'ai aucun odre ou injonction fussent-elles la plus débiles comme je viens de lire, à recevoir de vous.

      Vous n'êtes qu'un interlocuteur comme un autre.

    • Alain7878

      Oui Bordeline32 (pas boutonneux)

    • debrancheur02017

      Vos arguments sont toujours aussi puérils. faites appel à Cesaria ou SylvieVannes.

    • bordeline32

      Oui Alain7878,(super vaniteux)

  • Alain7878

    Et à ceux qui pensent que "nous avons une part de responsabilité dans le caractère butal de la mondialisation" et que "le libéralisme économique ne fait qu'encourager ce mouvement". Je vous dis :
    Absolument faux ! d'une part la richesse se diffuse grâce au commerce libre (cf tout les chiffres depuis 200 ans) et c'est éminemment moral de partager la richesse (la classe moyenne chinoise explose depuis la fin du communisme). D'autre part tous les pays qui vont mal sont les plus fermés avec les économies les moins libres. . Et troisièmement les pire ravages écologiques, dans l'urbanisme, dans les conditions de vie, dans le travail, dans la liberté ont été l'apanage des socialismes liberticides. . La liberté n'est pas le meilleur des système pour l'homme, c'est le moins pire et dans les pires on trouve le communisme et son petit frère le socialisme. C'est pas par excès de liberté et de trop peu d'état que la France (et ses copains du sud) dont en difficulté. Trop facile le raccourci "c'est le libéraliseme"

    • debrancheur02017

      "Et troisièmement les pire ravages écologiques, dans l'urbanisme, dans les conditions de vie, dans le travail, dans la liberté ont été l'apanage des socialismes liberticides.

      Une explication serait le bienvenue. ou encore vous allez vous cacher derrière Gala?

    • Alain7878

      trop compliqué pour vous ? cherhcez un peu

    • debrancheur02017

      Bref vous sortez des énormités injustifiables.

    • bordeline32

      Concrètement le "libéralisme économique" permet la création de combien d'emplois ?
      Et combien en détruit-ils ?

      "cf tous les chiffres depuis 200 ans" Justement où sont les chiffres ? vous n'en citez aucun.

  • Alain7878

    On le connaît votre refrain …Le « libéralisme » et la cause de tous les maux (alors qu’il n’a jamais existé en France), quelques fois réels mais très souvent imaginaires, que naturellement, selon vous, seul le « retour de l’État » peut pallier… c’est-à-dire encore plus d’État, voire même une accélération encore et encore de l’étatisation et comme en France depuis 1981 toujours et toujours plus d’ État chaque année et toujours plus d’impôts et toujours plus de dettes …..et toujours plus d’état pour contrôler et et et et

    • bordeline32

      "Jamais existé en France"

      Ah bon vous etes sur que vous etes professeur ?

      Que faites vous de Benjamin Constant ? et Frédéric Bastiat au lendemain de la révolution ? ils étaient pas "libéraux" ?

      Et de Valéry Giscard d'Estaing et de son "libéralisme avançé" entre 1974 et 1981 ?.

      Vous avez des lacunes "graves" pour un professeur - c'est assez inquiétant.

    • Alain7878

      Ce n'est pas parce qu'il existe des "libéraux" en France ou ailleurs que le libéralisme a été mis en place ...vous faites fausse route !

    • Alain7878

      Hahahaha ....Il faut tourner sa langue.....vous ne manquez pas de certitudes en tous cas ....!! révisez un peu !

    • bordeline32

      Je ne rentrerais dans votre petite vindicte puéril sans aucun interet et qui n'eleve pas le débat d'ailleurs,

      Ah bon pourtant le "libéralisme avançé" a été mis en place dès l'accession au pouvoir d'un certain Valéry Giscard d'Estaing dès son accession à l' Elysée en 1974. "Libéralisme avançé" qui était la base de son programme électoral d'ailleurs avec le "changement sans le risque".

      En 1974 ce programme a été mis en oeuvre - via des "réformes" "libérales" l'avortement- majorité à 18 ans notamment.

      Et sur le plan économico-politique en 1978-1979 les elections europeenes.

  • Alain7878

    On peut discuter le profil politique de chaque acteur public, ministre ou autre. Il reste que M. Blanquer tranche par sa compétence, son expérience et une forme de lucidité. Un point: M. Corbière et d'autres de tous horizons perdent gravement de leur crédit en attaquant avec une muflerie verbale et comportementale qui a vécu. Il est temps de réviser maintien et politesse. Car il est aussi question de respect dans le débat public et national. De bonnes choses à venir pour les élèves,retour aux 4 jours, au latin grec et classes européennes, soutien des CSP,prise en compte des neuro-sciences, développement de l'oral…Donc j'espère mieux préparés et motivés pour la fac qui est trop "le temple de l'échec" ..pour beaucoup d'étudiants

  • cocoricooo2

    Macron le grand soleil de la France à bien choisi ce ministre de talent .

    • debrancheur02017

      Non, non, on a vraiment pas l'impression que c'est une secte avec ce genre de message.

  • undeuxtrois

    Pomlnb :
    De façon globale, l'analyse que vous faites est celle de l'IFRAP, le lobby ultralibéral français qui récite son catéchisme à qui veut l'entendre.
    Dans la compétition, le marché libre... la France sera toujours moins dure socialement que d'autres, et on pourra s'en servir éternellement comme prétexte à démanteler les services publiques et d'autre moyens de répartition des richesses.
    L'Allemagne est un modèle qui fait rêver ceux qui peuvent en profiter.
    C'est l'argumentaire de la FI qui n'est pas plus populiste que celui de l'IFRAP, c'est la confrontation de 2 modèles de sociétés.
    Je ne suis pas encarté à la FI, mais j'ai bien vu des politiques (ou le lobbyistes) qui, sous des annonces démagogiques, cherchaient en réalité à détruire un service publique, au lieu de le transformer dans l'intérêt des gens.

    • pomlnb

      Ah, les ultra-libéraux ont donc le monopole des idées ? S'ils touchent un truc, ça devient tabou, plus le droit d'en parler ? Et bien sûr, l'Allemagne, c'est un pays ultra-libéral maintenant... J'imagine que la Suède ou la Finlande aussi ? En fait, il n'y a que la France et Cuba qui soient de gauche, c'est ça ? Au passage, le libéralisme, c'est une valeur de gauche, héritée de la Révolution. Aux USA, Bernie Sanders, c'est un ultra-libéral après tout... La liberté, le droit de décider de son destin, le fait de ne pas être déterminé par sa naissance, ce sont bien des valeurs de gauche.
      Vous savez ma réalité ? J'ai toujours voté à "gauche". J'ai voté PCF, j'ai voté Vert, j'ai voté PS faute de mieux. Ma compagne a voté Mélenchon à la Présidentielle, elle est abonné au Monde Diplo que je lis de temps en temps. Et pourtant j'ai voté Macron par conviction. Et elle a voté LREM aux législatives suite à l'attitude puérile de Mélenchon. Parce que la gauche, y compris celle de Mélenchon, n'a jamais voulu une politique de gauche. Macron est bien plus à gauche que le PS ou les Verts ne l'ont jamais été !
      La gauche, ce n'est pas réduire tout à son plus petit commun dénominateur. Ce n'est pas maintenir les gens dans leur misère folklorique en leur distribuant juste de quoi survivre - les "gauchiste" adorent les pauvres, tant qu'ils le restent... Ce n'est pas de faire une école au rabais, avec des ambitions rabougries. En tout cas, ce n'est pas ma gauche.
      J'ai été éduqué à l'école publique, je suis passé par l'université publique, j'ai toujours défendu l'école publique, parce que je pensais que c'était une bonne chose. Mais en fait, c'est devenu une machine à reconduire les privilèges - réussira celui qui aura des cours particulier et l'orthophoniste pour compenser l'incompétence de l'école actuelle. C'est aussi une machine à briser les élèves, à détruire leur ambitions, à les convaincre de leur nullité. C'est ça la gauche pour vous ?
      Finalement, j'ai mis mon gamin dans le privé hors contrat. Et c'est bien plus à gauche que votre école publique. On y respecte les gamins - le but n'est pas de les faire rentrer dans le moule ou de les sélectionner par les maths, mais de leur permettre de s'épanouir. L'école fonctionne en économie sociale et solidaire, la nourriture est bio, les tarifs sont proportionnels aux revenus. Et elle permet à des gamins que l'école publique jetterait à la poubelle de s'en sortir.
      Regardez la réalité en face. Vous ne défendez pas le service public. En quoi l'école actuelle est un service public ? Vous défendez surtout l'emploi à vie, sans obligations et sans remises en question, la dilapidation de l'argent qui appartient aux français et un système qui brise les élèves. Effectivement, vous n'êtes pas un libéral, vous êtes un conservateur : vous défendez la reconduction des privilèges d'une caste (fonctionnaires, enseignants), vous défendez la reconduction des "élites" (avec une école où les enfants de riches sont majoritaires à réussir)... Désolé, mais continuer à payer des gens inutiles ou incompétents pour mal payer des gens compétents et utiles, ça n'a rien de gauche... C'est au contraire ce qu'on faisait massivement en France avant la Révolution, c'est un retour aux privilèges...

    • Alain7878

      Il faudrait que vous admettiez une bonne fois pour toute que la sociale démocratie est une idéologie totalement périmée à ranger aux rayons des souvenirs. La gauche est balayée partout en Europe. Parler de redistribution quand on détient le record de prélèvements et des dépenses publiques et 100% de dette publique c'est n'importe quoi, le modèle du keynesianisme redistributif est totalement inopérant dans le contexte de mondialisation et d'accélération des mutations technologiques. Quand au PS, il a perdu parce qu'il n'a pas réussi (voulu ?) faire une politique de gauche et/ou parce que c'était impossible tout simplement. Nous avons trop vécu avec la gauche de l'entre-soi, la gauche de ces élites méprisantes qui pourraient être de droite si elles ne cherchaient pas à se donner bonne conscience.

    • Alain7878

      Quoi qu'il advienne, on va vers plus de liberté et moins d'Etat. Il faudra le temps qu'il faudra. Même les chinois vont peu à peu exiger le retrait de l'Etat et affirmer leurs libertés citoyennes et responsables. C'est le chemin qu'emprunte l'humanité depuis des siècles (le capitalisme de connivence étant une dégénérescence causée par des Etats encore bien trop puissants face au Droit). La question est : quelles souffrances (inutiles et gratuites) est-on prêt à s'infliger pour enfin en prendre conscience ? Dans cette perspective, le déclin actuelle de la France est un mal pour un bien.

    • Alain7878

      Et, les études économiques n'arrêtent pas de montrer que sur une longue période, 20 ou 30 ans, les pays qui pratiquent l’interventionnisme mesuré de l'Etat gendarme ont eu une croissance économique et une création d'emploi que les tenants de l'état interventionniste, à commencer par la chute du mur de Berlin qui a signé la faillite de ce "Tout état intégral" qu'était le communisme...

    • Alain7878

      le libéralisme n’est rien d’autre que la mise en application rigoureuse, à tous les êtres humains, dans tous leurs domaines d’activité et dans toutes les circonstances, de la première phrase de l’article premier de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Il en déduit son seul impératif moral : « nul n’a le droit de priver un autre être humain de sa liberté d’agir comme il l’entend conformément à ses aspirations, à sa situation et à ses capacités ».

  • IsDeco

    Corbière s'est ridiculisé, comme d'habitude. Dans ma commune la cantine est gratuite. Il est juste venu parler aux électeurs du 93 où il y a un nid d'insoumis-soumis. Vous remarquerez qu'il n'a absolument pas mis en cause la réforme du bac : normal, les FI sont pour ! Mdrrrr

    • bordeline32

      Parce quand un dépité LAREM-REM vient dans votre commune il fait quoi ? il vole comme Superman ?

    • bordeline32

      Heureusement que je tombe sur un "nid" de député LA-REM sinon ça volerait dans les "plumes".

    • bordeline32

      La réforme "gadget" vous voulez dire ? avec "classe de maturité" à l'appui mais alors si un élève n'est pas dans cette classe avant il est quoi en classe "d'immaturité" ?.

      Pas la peine de faire du cabotinage permanent comme vous le faites - lecomedia - chacun sait que le BAC a été obtenu à 87,9 % l'an dernier monsieur Blanquer avec sa réforme veut juste atteindre 98 % en facilitant la tâche des futurs elèves.

      Voilà c'est tout.

    • Alain7878

      je ne connaissais pas bien Corbière, j'ai été effaré de découvrir son langage familier, sa diction négligée, sa posture avachie... Le ministre contrastait, à son grand avantage, en étant droit, marque de respect, et en s'exprimant en articulant correctement.

  • cocoricooo2

    Macron un grand président qui à bien choisi ce ministre de talent immense .Nous pouvons lui faire confiance pour l'avenir de nos enfants .

    • bordeline32

      Rire parce que vous en avez combien pour le savoir ?

    • bordeline32

      2 lignes et 1 slogan tout est là.

      Vache le macronisme comme "culte de la personnalité" cela atteint le cerveau pire que le Stalinisme.

    • debrancheur02017

      Ça atteint le cerveau...elle est bien bonne celle la.

  • kipushi

    il ferait mieux de supprimer quelques congés .
    depuis Mitterand .? a chaque presidentielle , les congés scolaires s’allongent . il y a si peu de temps scolaire dans une année que les professeurs sont obligés de survoler les programmes pour pouvoir les finir .Et on voit les concequences en regardant les classements internationaux .Les e fants ne savent plus lire ,ni compter .
    26 eme et 34 eme . Elle est belle la cinquieme puissance du monde ( lol )

    • IsDeco

      déjà, les profs et élèves vont devoir bosser jusqu'en juin avec la réforme du BAC, c'est toujours ça de pris.

    • mococo31

      Vous avez regardé les programmes de près? Et vous avez vu le nombre d'heures qui finissent par être effectivement consacrées à l'apprentissage des connaissances élémentaires? Encore une histoire de quantité et de qualité ...

  • 260250

    Très, très bon ministre, il y faut être avec lui pour l'avenir de nos enfants et du pays!

    • bordeline32

      Bizarre coco2 écris la même chose au dessus - vous etes en mode binôme ?

    • cocoricooo2

      Non ,on reconnait simplement ensemble son dévouement pour notre pays et son talent immense

    • aubagne

      260250: in fine, avec ce programme, les élèves assidus, avantagés par la réforme. Par contre, celui qui séchera les cours , quelques problèmes. Dixit une classe de terminale . Normal.

  • MOHALEFOUMOHALESAGE

    Oh pôvre (= misère), il faut tout simplement en retenir que ce sinistre père fouettard va se ruinter (= fracasser) copieux contre le mammouth qu'est l'Educ'Nat. Il arrivera à coucarin (= rien) car il est tarpin (= trop) méprisant, vé (= tu vois) !

  • pomlnb

    L'argumentaire sur le salaire des profs est honteux. Et la FI est bien dans son rôle de parti populiste en trompant les français sur la réalité.
    Oui, les profs français sont deux fois moins payés que les allemands. Mais l'argument consistant à dire qu'il faudrait juste rajouter des sous (qui sortiront d'où ? Des impôts qu'il faudra augmenter bien sûr) est malhonnête.
    Vous connaissez la différence entre la France et l'Allemagne ? Déjà, il y a autant d'élèves entre les deux pays. Mais en Allemagne, on dépense 55 milliards pour l'éducation, contre 84 milliards en France. Oui, on dépense 30 milliards de plus en France, tout en ayant des profs deux fois moins payés ! Donc, la solution, ce n'est pas de rajouter encore 30 milliards de plus, pour remonter au salaire des allemands en dépensant deux fois plus, pour des résultats considérablement plus médiocres !
    Et comment expliquer cette différence ? Par le nombre de fonctionnaires. En Allemagne, à nombre d'élèves égaux, il y a 820.000 fonctionnaires dans l'éducation, contre 1,3 millions en France, du coup, forcément, les parts du gâteau sont moins grosses.
    Et comment est-ce que l'Allemagne fait mieux que la France avec moins de fonctionnaires ? Tout simplement en faisant des économies d'échelles. En France, on veut une école dans chaque village. Dans les grandes villes, on veut des petits établissements familiaux et bourgeois. Et chaque établissement, ça veut dire un directeur, un secrétariat, du personnel pour faire le service et le nettoyage... En Allemagne, ils ont de très grands établissements, avec chacun un seul directeur, un seul secrétariat, donc économies d'échelle. De fait, la France à elle toute seule a plus d'établissements que l'Allemagne et l'Angleterre réunis.
    Et les profs allemands sont certes deux fois mieux payés, mais ils font aussi plus d'heures alors que les élèves, eux, ont moins d'heures de cours que chez nous - là encore, économies. Sans compter, bien sûr, le personnel pléthorique au niveau des rectorats et du ministère.
    Donc voilà, après, il faut savoir ce qu'on veut. Payer les profs comme en Allemagne sans rien changer, c'est possible, mais il faudra considérablement augmenter les impôts et les taxes. Payer les profs comme en Allemagne sans dépenser plus, c'est aussi possible, mais il faudra fermer les plus petits établissements, notamment dans les villages, et il faudra accepter de licencier des fonctionnaires dans l'administration pour reverser leur salaire aux fonctionnaires enseignants. Mais bon, c'est sûr que pour la FI c'est plus facile de rester dans le yakafokon, c'est l'avantage d'être dans l'opposition, on peut vendre du rêve sans se préoccuper de la réalité...

    • NotreBonROIMacron

      Votre argumentation est fausse : soit vous mentez, soit vous ignorez !
      En France il y a 850 000 profs du primaire au supérieur (et non 1.3 million comme vous l'annoncez), en Allemagne des compétences et des financements considérable relève des Lander et non de l'Etat, donc comparer 50 milliards et 84 n'a pas de sens...et ainsi de suite vous enfiler mensonges et méconnaissances sur la question....un conseil : abstenez vous !

    • pomlnb

      Non, c'est simplement vous qui ne savez pas lire. Où avez vous lu que je parlais de 1,3 millions de profs ? Je parlais de 1,3 million de *fonctionnaires* ! Dont une partie importante, et c'est bien le problème que je soulevais, ne sont justement pas profs mais administratifs. La France a de fait l'un des ratio profs/administratifs les plus mauvais d'Europe - pour augmenter les enseignants, il faudrait pouvoir licencier les armées d'administratifs qui bullent dans les bureaux. Armées dont le nombre a été fixé à l'époque des cartes bristol et des cours à ronéotyper, armées qui glandouillent au rectorat et au ministère pendant que les profs sous payés sont au casse-pipe. Ah mais oui, dans la religion FI, tout emploi public est sacré, tant pis pour les fonctionnaires en sous-effectifs ou mal payés qui regardent leurs collègues privilégiés glandouiller...
      Et si, je maintiens les 1,3 millions, c'est le chiffre officiel, vérifiez. Dans votre chiffre, vous oubliez la maternelle qui fait bien parti de l'enseignement en France. C'est bien en maternelle qu'on commence à apprendre à lire et compter et surtout qu'on tente d'améliorer le vocabulaire des enfants issus des milieux les plus défavorisés (à 6 ans, il y a un rapport de 1 à 5 en nombre de mots connus, carence en vocabulaire qui vient ensuite handicaper l'apprentissage de la lecture). L'une des raisons de l'échec de notre école, c'est aussi qu'on a laissé la maternelle à la dérive. D'ailleurs, vous l'oubliez complètement, c'est dire à quel point on s'en fout...
      Quant au financement, c'est bien évidemment un chiffre global par élève, cumulant Etat et Lander (et Etat et région en France). La France est très dépensière. Une année de scolarité en maternelle ou primaire, c'est autours de 5500€, c'est énorme - par comparaison, du Montessori en privée hors contrat avec 2 enseignants pour 25 élèves et du matériel hors de prix, ça coûte pareil.
      Mais bon, ce raisonnement fait peur, vous préférez ergoter sur les chiffres plutôt que de voir la réalité en face. En France, on jette l'argent par les fenêtres pour des résultats plus que mauvais - l'une des écoles les plus chères d'Europe, les résultats parmi les plus mauvais d'Europe, belle réussite. Mais bon, vous faites probablement partie des clowns qui affirment que tout va bien et que c'est le thermomètre, le classement PISA, qui est cassé... Vos copains de la FI n'ont qu'un mot à la bouche, augmentez, augmentez, augmentez. Comme si l'argent poussait sur les arbres et ne provenait pas des impôts et taxes que payent "les gens". C'est vrai, on peut prendre l'argent aux classes moyennes, ce n'est pas comme si on était responsable du bon usage de cet argent, c'est gratuit.... Comme s'il suffisait de jeter de l'argent dans un système qui ne tourne pas rond pour que tout aille mieux par miracle. Mieux payer les enseignants avec les même programmes, les mêmes méthodologies, les mêmes formations, les mêmes filières de recrutement, le même emploi à vie et le même salaire qu'on soit bon ou mauvais, c'est bien jeter l'argent par les fenêtres, ça ne servirait à rien...

  • undeuxtrois

    Des "profs" recrutés à la va-vite sur des sites d'annonces gratuites... qui parlent mal le français... ne préparent pas de cours... On pourrait dénoncer cela au lieu de taper sur Corbière.
    Et pour les pseudo profs syndicalistes "réformateurs" (carriéristes, individualistes, cireurs de pompes, formateurs planqués...) qui ne mettent pas beaucoup les pieds en classe, et pour lesquels il faut trouver des remplaçants, rien à signaler ?

    • UnAvis90

      ... syndicaliste et carriériste dont Corbière fait parti...

    • mococo31

      Ce ne sont pas les salaires des 'profs recrutés à la va-vite', qui ne sont pas des enseignants professionnels qui sont en cause, mais bien ceux des titulaires, qui ont passé des concours très sélectifs après un minimum de 4 ans d'études. spécialisées en université.

  • Filou75

    Et Alexis corbiere n a pas pleuré comme une chiff molle!!!!

    • 260250

      Il a proposé la gratuité des cantines. Elles sont gérées par les autorités du terrain, et non par l'Etat. Il propose encore une augmentation des impôts.

    • debrancheur02017

      Une augmentation des impôts pour que tous les gosses puissent au moins avoir un bon repas dans la journée, le sal...
      Il y a vraiment un tournant dans la société française. Le chacun pour sa gueule est devenu une vertu.

  • Cezanna

    @geepy
    Les fonctionnaires élus sont en position de détachement, ils ne perçoivent aucun salaire, ni retraite, mais il continuent à acquérir de l’ancienneté dans leur grade au contaire de ceux qui sont en position de disponibilité.

  • UnAvis90

    comment se fait-il que les jeunes filles sont allergiques au chlore ? et non les garçons... une fois de plus de la provoc.

  • Cezanna

    @gillesfr
    Faire une contre expertise médicale, vous n’y pensez pas ! Le fonctionnaire qui demanderait cela se ferait casser par sa hiérarchie au motif qu’il est un élément perturbateur de l’ordre public car toutes les associations à commencer par le conceil de l’ordre monterait au créneau devant cette remise en cause de la science infuse des médecins.

  • Cezanna

    @antonbruckner
    Les enseignants ont un salaire calculé sur la base de la grille indiciaire de la fonction publique, mais sur la base de 10/12ème comparé aux autres fonctionnaires !
    Ce sont les seuls fonctionnaires qui paient leurs vacances !!
    Vous comp@renez pou@rquoi l’EN ne p@eut plus recruter. Il y a maintenant des concours où il y a moins de candidats que de postes. Alors tous ceux qui râlent contre les fonctionnaires peuvent tenter leur chance. Début de carrière dans le 93 à 1500,- €/ mois.le gilet pare balles n’est pas fourni !

    • Stan7513

      Vous savez bien que c'est complètement faux; c'est une rumeur qui circule depuis bien trop longtemps et régulièrement démentie (ex. sur le site du SGEN et de la CGT Educ). Les profs n'ont pas besoin de faire pleurer dans les chaumières pour revendiquer des conditions normales de travail (un bureau dans l'établissement par exemple?)

  • gillesfr

    certificats médicaux de complaisance?et faire diligenter des contre-expertises ? avec sanctions ordinales bien sûr

  • geepy

    l'avantage d'avoir corbière à l'assemblée :
    un peu de spectacle dans l'hémicycle..il ne fallait pas laisser la place au seul jacob
    il ne pollue pas nos enfants en classe car sa vision historique doit être édifiante, mais je pense qu'il n'enseigne plus depuis longtemps .. détachement, action syndicale, mais salaire et primes

  • geepy

    le plus cocasse est que malgré le "numéro" de corbière prof d'histoire (?) mais plutôt chien enragé délégué par le leader maximo..(au fait où est il ?) l'ensemble des gens sondés est très favorable au discours du ministre, même chez les insoumis..corbière serait il un revanchard attardé du système d'avant ? manifestement il l'est..au fait corbière touche t'il son salaire de prof ? je pense aussi que ses cotisations retraite sont enregistrées..

  • AntonBruckner

    Rehausser le salaire des professeurs... Voilà une belle promesse qu'agitent régulièrement les politiques de tous bords et qui n'est bien entendu que purement démagogique puisqu'elle n'est jamais suivie d'effet. Le métier de professeur est pourtant difficile face à des élèves de moins en moins contrôlables et très prenant par le travail qu'il génère le soir à la maison et pendant les week-ends. On peut ajouter à ces contraintes la non fourniture du matériel exigé pour la préparation des cours comme notamment les cartouches d'encre pour imprimer des documents et dont l'achat régulier empiète sur le salaire par leur coût souvent élevé. Tout cela justifierait bien d'une augmentation substantielle du salaire actuel qui est effectivement bien bas au vu du niveau d'études nécessaire à l'exercice de cette fonction. N'oublions pas que les professeurs ne sont pas des privilégiés et que, contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas payés pendant les vacances mais que leur salaire est simplement lissé sur douze mois...

    • Le56lagadec

      Rehausser les salaires des professeurs ...... Cela rendraient ils les profs meilleurs ?

  • franeck

    Bonjour
    En se qui concerne la Colombie pays ou le peuple est très pauvre mais pas les fonctionnaires ! L’exemple peut ainsi aussi être donné « « Les Policiers français touchent presque la même chose que les Policiers colombien » et ceci sous condition d’habiter la capitale Bagota (très riche) parce que en dehors de la capitale la phrase n’est plus applicable d'autant que les salaires fonctionnent par région dans ce pays et hors la capitale ce pays est pauvre.
    Aussi avec votre exemple, dire que les prof français touchent presque la même chose que les profs colombien Monsieur le ministre c’est manipuler les français
    quand a être payé moins que les allemands c'est évident pour 90 % des professions entre français et allemands .. surtout au niveau des ouvriers mais pas des politiques allemand qui touchent bien moins que les ministres et députés français
    tout cela est vérifiable sur le net selon les statistiques officielles.
    Bien a vous

  • PCygni

    Un prof slovène touche plus qu'un prof français, mais lol quoi !

    • jeanmach

      Oui mais ils travaillent eux.

    • NotreBonROIMacron

      Cher jeanmach, qu attendez vous pour etre prof si cest tellement le paradis?

  • franeck

    Bonjour
    En se qui concerne la Colombie pays ou le peuple est très pauvre mais pas les fonctionnaires ! L’exemple peut ainsi aussi être donné « « Les Policiers français touchent presque la même chose que les Policiers colombien » et ceci sous condition d’habiter la capitale Bagota (très riche) parce que en dehors de la capitale la phrase n’est plus applicable d'autant que les salaires fonctionnent par région dans ce pays et hors la capitale ce pays est pauvre.
    Aussi avec votre exemple, dire que les prof français touchent presque la même chose que les profs colombien Monsieur le ministre c’est manipuler les français
    quand a être payé moins que les allemands c'est évident pour 90 % des professions entre français et allemands .. surtout au niveau des ouvriers mais pas des politiques allemand qui touchent bien moins que les ministres et députés français
    tout cela est vérifiable sur le net selon les statistiques officielles.
    Bien a vous

    • Saumonfreebord

      " Monsieur le ministre c’est manipuler les français" c'est à francetv qu'il faut dire ça c'est pas lui qui a donné l'exemple de la Colombie.

  • momon

    jack lang a fait son retour !!il y a belle lurette qu'on ne lavait vu....un débat interéssant,par contre celui de l'insoumis Corbière des reproches en fait de la politique politicienne comme son mentor on a vu le niveau entre le Ministre et l'insoumis il y a des idées mais on est toujours quand vous étiez vous avez fait ci ou çà...le seul objet interessant la cantine gratuite pour les enfants,

    • Courroie

      J’habite à Drancy, il y a des années que la cantine est dite gratuite, avec une augmentation de 4,4 % des impôts locaux !

    • geepy

      comme a dit le ministre à l'insoumis : pas question de cantine gratuite pour tous , le député corbière peut payer la cantine de ses enfants.. et toc..

    • pomlnb

      Surtout que le problème de la cantine, c'est aussi que la bouffe est immonde, que les menus sont mal équilibrés (le "nutritionniste" de service valide à partir du simple menu sur le papier, pas selon la composition des plats industriels effectivement servis) et qu'il n'y a pas assez de bio. Baisser encore plus le budget par menu n'est pas vraiment la solution ! Les classes moyennes et aisées peuvent payer le menu de la cantine, ça reste moins cher qu'un repas à la maison...

    • Parker43

      @pomlnb: non, la bouffe est immonde quand la Mairie ne fait pas son boulot et que les parents d’élèves ne se montrent pas vigilants là dessus (il y a des associations de parents. Votez pour celles qui s’impliquent et non pas en fonction de leur couleur politique même s’ils prétendent ne pas en avoir.
      Enfin, si le repas à la cantine est moins cher qu’à la maison (quoique si vous préparez la nourriture vous-même le coût devrait être raisonnable), c’est simplement parce qu’il est subventionné, par la Mairie encore.
      En un mot comme en cent, c’est en votant et en s’impliquant qu’on obtient des résultats. Pas en généralisant que la cantine est immonde.

    • aubagne

      Courroie: avec 2400 milliards de dettes, et parait il, elle s envole plus haut, où voulez vous les prendre....!!!

  • robotcop

    Déjà la politique ça pue en France...alors faire des emmission sur la politique c'est niveau caniveau.

    • nomlp

      Et si il n'y en avait pas ,vous diriez "ils s’arrangent entre eux pour garder leurs privilèges et ne veulent surement pas passer à la télé "Bien français cela , on le fait c'est niveau caniveau, on en fait pas ,c'est la théorie du complot.Triste!

Retourner à l’article