«La réforme de la Constitution est une occasion en or d'y intégrer la notion de climat»

INTERVIEW Pascal Canfin, le directeur de WWF France, veut profiter de la réforme de la Constitution voulue par Emmanuel Macron, pour y intégrer la lutte contre les changements climatiques. L’idée ? « En faire un enjeu non négociable de l’identité française »…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Alexys

    Ils peuvent modifier la constitution comme ils le veulent. Dans ces conditions, comment voulez-vous qu'ils la craignent ? Et après on s'étonne que les élus abusent. Forcément, ils n'ont aucun texte pour leur imposer des limites !
    Peu de gens en ont conscience, mais le problème fondamental est là : Une constitution doit être écrite pas le peuple, pour le peuple. En l'état nous avons un machin écrite par les élus, pour les élus, où l'impuissance du peuple est écrite noir sur blanc !

  • Libertarian4

    La constitution est la regle du jeu des institutions de la republique et affirme une liste claire et reduite de droits individuels. On doit se garder d'encombrer la constitution de tout un fatras d'objectifs politiques a la mode. Les lois du parlement sont l'outil a utiliser. Canfin est ignorant et dangereux, ou simplement un carrieriste typique pour qui la fin justifie les moyens.

  • Kdbug

    Stop à l’escrologie !

  • dgkftion

    Encore un illuminé qui est totalement déconnecté de la réalité. Il péfère une planète propre aux millions de chômeurs.

  • JimCH

    A vouloir trop faire le risque de ne rien faire est réel

  • Retirado

    "La réforme de la Constitution est une occasion en or"
    On n'en doute pas un instant, mais en or pour qui ?

  • cepheus06

    Nuisible encravaté. Et il rentra chez lui avec son 4x4 diesel manger du beef Argentin, avant d'aller aux US avec son jet privé, expliquer aux Ricains combien c'est mal de polluer.

  • mic89

    Contrairement à cette poignée d'illuminés écolos, la constitution n'est pas une boite fourre tout, on ne peut pas contraindre les Français qui seraient les seuls à faire autant d'effort inutiles et coûteux, et c'est un problème trop important pour laisser ça à des politiciens qui ne connaissent que la manière de conserver des privilèges et des avantages, la constitution appartient au peuple en aucun cas à de représentants godillots

  • azureos

    Surtout pas cette phrase ! Les changements climatiques existent depuis la nuit des temps, lutter contre n’a pas de sens, au risque d’épuiser nos ressources financières et notre énergie dans des combats perdus d’avance. La phrase doit cadrer la polution générée par l’homme ...

    • Alexys

      Non, jamais les changements climatiques n'ont été aussi rapide, jamais. Et il n'y a pas que le climat, la disparition des espèce par exemple. Chaque espèce qui disparaît ce sont des découvertes potentiels qui ne sont pas faites. Nos médicaments par exemple sont très souvent basés sur ce que font les plantes.
      Il y a aussi notre santé, des dizaines de milliers de malades et de morts annuels. Les ressources qui disparaissent parce que notre industrie ne fonctionne pas en cycle (ponction, consommation, recyclage, consommation, recyclage ...), mais en linéaire (ponction, consommation, détritus)
      Bref l'étude de l'habitat est un domaine vaste et ne se limite pas qu'au changement climatique.

  • UnAvis90

    «La réforme de la Constitution est une occasion en or d'y intégrer la notion de climat»... non seulement, une multitude d'autres règles... le fonctionnement de la République, du Sénat, de l'AN et de tous les profiteurs du système.

  • enfaitpourquoi

    on espère que les réformes politiques ne seront pas de toutes petites réformes, juste assez pour dire que le premier de cordée a bien tenu ses engagements...
    quant aux réformes écologiques, cela n'a rien à voir avec les réformes politiques... partant de WW qui a été éclaboussée par ses moteurs dissimulant leur pollution, cette idée - qui n'est pas à rejeter pour autant - a plutôt l'air d'un acte de contrition ou d'un chemin de croix... mais Pâques n'est plus très loin..

  • 260250

    Ce sera gravé dans le marbre. Il restera à mettre en place plus d'impôts et de taxes et en même temps d'imposer de nouvelles règles au nom de la constitution.

Retourner à l’article