Fraude fiscale: Philippe veut publier le nom et les sanctions des fraudeurs

IMPOTS Selon les estimations, la fraude fiscale toutes catégories confondues coûterait entre 60 et 80 milliards d'euros par an à l'Etat français...

— 

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 20 octobre 2017 à Bordeaux
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 20 octobre 2017 à Bordeaux — UGO AMEZ/SIPA

Retourner à l’article