Lille: L’échec du plan de ruptures conventionnelles collectives chez Pimkie enchante Martine Aubry

SOCIAL La maire de Lille a reçu, mercredi matin, les représentants syndicaux de Pimkie...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • aptimed

    Quand il y a un problème on scie la branche ..... Martine veut laisser la gangrène pourrir l’arbre .... et l’état (nous) payera.

  • clali5

    la différence est que les montants de la rupture conventionnelle sont normés. La il faudra que la Direction négocie les montants qui selon les projets pourront être plus élevés. Mais cela n'empêche pas les employeurs de licenciés . ils n'ont d'ailleurs jamais eu aucune difficulté à le faire contrairement à l'enfumage macron

    • debrancheur02017

      + 10 000

  • Motarde63

    Si elle s'y connaissait un tant soit peu en économie, elle n'aurait pas mis en place les 35 h...

    • debrancheur02017

      pourquoi?

  • VivaEuropa

    Bravooo aux syndicats qui ont obtenu..........des licenciements......et la fermeture définitive de l'entreprise. Aubry en bonne socialiste se réjouit !

    • debrancheur02017

      Vous pouvez expliquez pour la fermeture de l'entreprise?

    • VivaEuropa

      C'est une prédiction !

    • debrancheur02017

      D'accord donc vous n'en savez rien.

  • geepy

    qu'est ce que cette "victoire" apporte ? des délais plus longs pour laisser le temps de tuer complêtement la société ? et garantir une activité aux délégués syndicaux qui sont toujours les plus protégés..les derniers à quitter le navire et se recaser dans le milieu syndical

    • debrancheur02017

      Une meilleur négociation pour les départs sans doute.

  • jimmy13

    Quand l'entreprise mettra la clé sous la porte et que le personnel partira sans rien elle sera aussi enchantée

    • debrancheur02017

      Pourquoi va t'elle mettre les clefs sous la porte?

  • Cpaspossbile

    ...Les syndicats de Pimkie doivent signer, ce mercredi, un accord de méthode en vue d’entrer dans une phase de négociations sur le plan de départs volontaires...autrement dit une rupture conventionnelle collective ! Ou est la différence ?

    • debrancheur02017

      La rupture conventionnelle permet au salarié de toucher une indemnité de rupture dont le montant sera au moins égal au montant de l’indemnité légale de licenciement.

      Mais il peut tout à fait négocier une indemnité de rupture supérieure, surtout si la demande de rupture est à l'initiative de l'employeur. Le salarié peut dans ce cas conditionner son accord à une indemnité supérieure que celle qu'il aurait touchée en cas de licenciement.

      Attention, cela ne signifie pas pour autant qu'en cas de rupture conventionnelle on percevra au moins autant que si on avait fait l'objet d'un licenciement. En effet, l'indemnité de licenciement peut être accompagnée d'une indemnité transactionnelle qui se négocie.

      On s’aperçoit dans la pratique que le salarié a beaucoup plus de mal à négocier des indemnités de départ dans le cadre d'une rupture conventionnelle que dans le cadre d'un licenciement. Il faut souligner que l'assistance du salarié en entretien préalable à la rupture conventionnelle est assurée par un salarié de l'entreprise (ou un conseiller figurant sur une liste établie par le préfet), alors qu'en cas de transaction, il est possible de se faire assister par un avocat.

Retourner à l’article