Quatre questions pour comprendre la «pénurie» de gynécologues qui touche la France

SANTE Il est devenu de plus en plus dur pour les femmes de trouver un gynécologue médical. Le nombre baisse constamment depuis plusieurs années…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • SanGSuReR

    Tous les gynécologues en devenir se trouvent du côté de Calais et accessoirement dans le Moyen-Orient, en plein Paris .

  • Lili27

    Est ce que quelqu'un peut m'expliquer comment une sage femme qui fait 5 ans d'étude peut être aussi compétente qu'une gynécologue qui fait 10 ans d'étude minimum, sans compter des surspecialisations en cancérologie ou procréation médicalement assistée ou encore des diplômes universitaires supplémentaires en colposcopie, en échographie, en gynécologie de l'enfant et de l'adolescent , en sexologie et j'en passe? Ça veut dire quoi s'occuper du "physiologique" ? Si on prend en compte les antécédents familiaux et personnels quel est le pourcentage de "physiologique" ? Par ailleurs arrêtons de penser que prescrire une pilule c'est comme prescrire du doliprane. Il y a beaucoup de paramètres à considérer et un examen soigneux à faire qui n'est pas à la portée de tous. Les sages femmes sont hyper compétentes dans le suivi des grossesses et des femmes enceintes mais elles n'ont pas les connaissances médicales "de base" sur l'ensemble des spécialités médicales apprises pendant 6 ans par des cours théoriques et des stages pratiques hospitaliers des gynécologues qui les rendent aptes à soigner une femme dans toute sa complexité et en fonction de ses antécédents éventuels autres que gynécologiques. Le fait d'avoir "ouvert" le suivi gynécologiques aux sages femmes est une fausse "solution" à la politique de santé publique qui a réduit le nombre de poste de gynécologues. Ce sont les patientes qui en payent maintenant le prix. Et qu'on n'arrête de faire croire aux femmes qu'elles seront aussi bien suivies par une sage femme que par une gynécologue : c'est faux et c'est aller dans le sens des pouvoirs publiques dont les actions ne font que baisser le niveau de prise en charge médicale en France et qui font semblant de trouver des solutions qui n'en sont pas réellement!

    • pomlnb

      Je ne vois pas d’impossibilité. Pour réparer votre robinet, un plombier avec un CAP est bien plus performant qu’un ingénieur en génie civil avec un bac+5. Et je parle d’experience. De même un BTS sera plus performant dans sa spécialisation qu’un ingénieur. L’ingénieur sera plus performant sur des tâches complexes ou inédites mais le BTS ira plus vite sur les tâches simples.
      Donc oui, aucune raison que la sage-femme n’en soit pas efficace sur du simple suivi. De même que je préfère aller le faire vacciner chez une infirmière plutôt que chez le médecin, c’est moins cher et mieux fait. En plus, la sage-femme a un meilleurs contact humain et le suivi sera donc plus régulier.

  • viellebete

    Le problème est très complexe et multifactoriel
    La politique d'abord avec une formation insuffisante en nombre depuis des années sans que les raisons soient toujours très claires
    La féminisation de la médecine surtout dans cette spécialisation (gynécologie purement médicale) qui doit l'être à 99%. Les femmes travailles moins sur le plan professionnel (car elle sont aussi mère de famille, maitresse de maison ...) mais à cause d'un Féminisme à coté de la plaque et du politiquement correct, il était interdit de le dire et donc les conséquence n'en ont jamais été tirées.
    Des mensonges : les médecins généraliste sont incapables... Ils ne savent soit disant pas prescrire une pilule à une femme qui va bien comme il ne savent pas vacciner un enfant en pleine forme mais l'urgence pointe son nez, bizarrement ils redeviennent tout à fait compétents !
    La santé en France crève du "j'ai droit..." en l’occurrence droit au spécialiste.

  • 1demon

    Bonjour les assurances, elles ont explosées, ce qui veut dire qu'avant de commencer à bosser, il fallait étaler les talbins !

  • dgedg1bann

    C'est à cause de macron. macron démission.

    • harold59143

      Pourquoi il est gynécologue.?

    • Lyana

      Non justement, il aurait du l'être !

  • ocee

    Certes il y a de moins en moins de gynecologues médicaux et les medecins generalistes ne sont pas tous bien formés en gynecologies, cette pénurie est alarmante. Mais les jeunes femmes peuvent également consulter des sage-femmes qui sont tout à fait compétente (et formées dans ce sens) dans le suivi gynecologique de prevention et la contraception. Elles sont compétentes pour ce qui reste physiologique et reoriente les patientes en cas de pathologies. Dommage que cet article n'en parle absolument pas, effectivement il existe de nombreux cabinets de sage-femmes libérales, les délais d'attente sont beaucoup moins long, les consultations moins chères et elles sont très bien formées pour celà.

    • gelan

      Est-ce que les sage-femmes font des frottis de dépistage du cancer du col de l'utérus?
      Ma mère est morte de ce type de cancer non dépisté.

    • Flofine

      Gelan : Oui, elles sont parfaitement habilitée à le faire, mais s'il y a effectivement des cellules cancéreuses, cela impliquera une réorientation vers un médecin.

    • pomlnb

      Bien sûr qu’elles peuvent faire les frottis. Elles sont même plus efficaces pour ça que les gynécologues parce qu’elles ont in meilleurs rapports avec leurs patientes. J’ai plein d’amies qui n’ont pas mis les pieds chez un gynécologue depuis dix ans voire plus. Parce qu’il était mysogyne, paternaliste, brutal, grossophobe... Les sages femmes ont un contact plus humain et obtiennent une meilleure adhésion des patientes aux examens.
      Elles peuvent aussi pratiquer les IVG médicamenteuses, les vaccinations de l’entourage du nourrisson...

  • Uclik

    Denissaint, cette remarque est vraiment déplacée à l'heure actuelle où certains internes font des semaines à 100h ! Je ne pense pas que ça soit scandaleux que les médecins veulent aussi accorder du temps pour leurs familles, en sachant que leurs études sont déjà très longues et particulièrement difficiles !
    De plus la pénurie de gynécologues et de médecins en général résulte surtout du fait que depuis les années 70 le numerus clausus a été diminué par 3 ! Renseignez vous un peu avant de médire ...

  • Mely37

    Aller chez un gynéco pour un renouvellement de pilule c'est du grand n'importe quoi. Un médecin traitant peut pratiquer un examen gynéco standard ce qui permettrait aux médecins gynéco de s'occuper des patientes ayant de vraies pathologies. Et adieu la penurie.

  • Savoyons

    Il y a que les aveugles qui ne voient pas que notre pays s'enfonce dans dans la précarité médicale les pays nordiques ne payent pas plus que nous et sont mieux soigner dent lunettes nous reculons sur tout au niveau mondial mais oui tout va bien aller voir un peu dans les campagnes les bobos .

  • lharicot59

    les sages femmes sont là pour s'occuper de la physiologie (examen réguliers, suivi gynécologique, frottis, contraception et surtout suivi de grossesse et accouchement), et les gynécologues qui sont là pour la pathologie (maladies). Donc, mesdames sortirez de vos vieilles habitudes de consultation chez le gynécologues, vous serez tout aussi bien suivies (si ce n'est pas mieux)!!!!

  • lharicot59

    les sages femmes sont là pour s'occuper de la physiologie (examen réguliers, suivi gynécologique, frottis, contraception et surtout suivi de grossesse et accouchement), et les gynécologues qui sont là pour la pathologie (maladies). Donc, mesdames sortirez de vos vieilles habitudes de consultation chez le gynécologues, vous serez tout aussi bien suivies (si ce n'est pas mieux)!!!!

    • mon_pseudo-187728

      Un peu faux mais si ça rassure certain de croire qu'ils seront mieux pris en charge par des sage femmes qui ne sont pas formées à la contraception c'est un leur de plus elles ne peuvent pas prescrire les contraceptif n'étant pas Medecin ....
      Merci de ne pas dire de bêtises et d'induire dès femmes en erreur

    • Flofine

      Les sages-femmes exercent une profession médicale et sont parfaitement habilitée à prescrire une contraception, des médicaments, des vaccins, certains seulement après une première prescription par un médecin, mais d'autres, notamment les contraceptifs, en première prescription
      Il faut simplement garder en tête qu'en cas de pathologie, une femme suivie par une sage-femme sera réorientée vers un gynéco.

  • Denissaint

    Parce que les étudiant(e)s en médecine n’ont plus pour vocation que de bosser moins et gagner plus?

  • ChrisFromMonterey

    ET les Fr viennent critiquer le system US!!! ?Ici pas de problemes.

    • yatropdec

      par contre vous devez sérieusement manquer de diététiciens et de diabétologues...

  • Gust80

    Encore merci l'Europe !

  • Derre

    Je trouve désolant que vous publiez une information alarmiste et parcellaire, témoignant de votre partie pris. Certes il y a moins de gynécologues mais il y a des médecins généralistes et des sages-femmes pour accompagner les femmes, formés à la gynécologie et...moins chers...

    • HarleyGirl

      Une information parcellaire et alarmiste ? Quand on appelle en août pour avoir un rendez-vous et qu'on vous donne une date pour juin de l'année suivante, et encore parce que vous etes deja patiente, moi je pense qu'il faut s'alarmer au contraire ! Vous parlez de médecins généralistes et de sages-femmes mais il faut savoir que dans les regions de deserts medicaux eux-mêmes sont overbookes et qu'ils vous enverront automatiquement vers un gynéco dès que la limite de leurs compétences sera atteinte, donc au final vous attendez pour avoir un rendez-vous chez votre généraliste pour vous entendre dire qu'il vous faut aller chez un gynéco...et en attendant vous priez pour n'avoir rien de grave

  • Banning

    Gynécologue, un mec qui travaille là où les autres s’amusent.... et

  • patoche64

    Tout va bien, comment faut il le dire. La place est aux râleurs de tout poils, mais non demain on rase gratis comme parlent les héros de BD.

  • KROKAZAN2013

    Y'a des fois je ne comprend pas, il n'y a pas un journaliste pour faire le rapprochement entre toutes les professions médicales et pour dire qu'il manque de tout et que les français ne se font plus soigner ? d'ou la super nouvelle du trou de sécu bouché
    Plus de généralistes
    Plus de gynéco
    Plus d'ophtalmos
    Etc ....

    Des villes comme LAVAL les gens ne peuvent même pas aller chez le mèdecin, il n'y a plus de RDV de pris si vous n'êtes pas déja client ont ils tous dit à un ami ... il ne se fait donc pas soigner ....

    Et la sécu, pour ? on doit payer une mutuelle hors de prix et encore donner une part de notre poche, c'est pour quoi alors la sécu ?

    Ceux qui décident uex, pas se soucis, ils ont les meilleurs hopitaux, ils ne payent rien au chirurgien qui leurs fait grace des honoraires etc ....

    • Abatislm

      Par contre pour les migrants que l’on accueille les bras ouvert,pas de soucis.Lamentable...

Retourner à l’article