L'Etat condamné à verser 190.000 euros à une secrétaire médicale vaccinée contre l'hépatite B

SANTE Agée de 64 ans, la patiente a été soumise à une vaccination obligatoire contre l'hépatite B. Elle a présenté par la suite des troubles physiques...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Lyana

    C'est pas possible, la vaccination est sans danger dit-on...

    • lionelbis

      Pas tout à fait.
      La vaccination protège le plus grand nombre.
      Il y a un danger individuel (rare, certes, mais bien réel).
      MAIS : si peu de personnes se vaccinent, on est sûr d'avoir des épidémies avec beaucoup de décès.
      Si beaucoup se vaccinent il y a aussi quelques décès mais dans une quantité beaucoup plus faible.
      C'est dur, mais c'est la réalité.

    • macros

      Personne n'a dit que c'était sans risques. Mais les risques d'épidémie sont plus grands.

    • Lyana

      Certains l'ont dit. Les même qui croient qu'il y a plus de 4% d'anti-vaccins en France.
      La France n'a pas de problème avec la vaccination, on est plus de 95% à être vacciné. Le problème ce sont les nouveaux vaccins qu'on veut nous imposer et nous vendre. Le prétendu problème anti-vaccin date du remplacement du DTP. Pour une histoire de coût on a remplacé l’adjuvant, créant chez quelques individus des effets secondaires. Ensuite on a créé une pénurie de DTP pour vendre un vaccin hexavalent plus cher. Et ceux qui ne veulent pas de l'hexavalent sont qualifiés d'anti-vaccins ! Après 1 vaccin on ressent des effets, pourquoi vouloir les multiplier ? Les raisons sont toutes sauf sanitaires. On joue avec la santé des gens simplement pour de l'argent.

    • Svet67

      Macros, parlez sur ces risques à cette femme ou aux familles avec les enfants handicapés à vie à cause des vaccins.

Retourner à l’article