Recherches de majeurs disparus: «Très dur pour les familles qui se retrouvent seules»

INTERVIEW Pascale Bethany, de l’association Assistance et Recherche de Personnes disparues, revient sur la difficulté de rechercher des adultes quand la disparition ne semble pas a priori inquiétante…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • fripouille54

    Je suis allée à la police en disant que la personne disparue était peut-être sous emprise et pourrait tenter de se suicider .Le policier en charge de ses problèmes m'a répondu "Le suicide n'est pas un délit en France".
    C'est un majeur, nous ne pouvons rien faire .si j'avais dit qu'il était peut-être en train d'être radicalisé, ils auraient "bougé"....

  • CORALINETTE

    Adrien Fiorello. J'ai recherché l'article le concernant, et il a disparu en 2012. Il a été vu pour la dernière fois à Chambéry !!

    • MisterM62

      si c'est avéré, les enquêteurs doivent forcément travailler sur cette piste mais ne disent rien à la presse, comme pour le cas Arthur Noyer, ils en ont parlé une fois les résultats connus

  • ChrisFromMonterey

    Compte tenu qu'il y a 13 000 majeurs qui disparaissent par an, ce fleau devrait etre en priorite 1 de la part de la police avec le terrorisme. Ils ne se font quand meme pas tous enleve par des Aliens !

    • MisterM62

      ce n'est pas un fléau, on a le droit à l'oubli ... personnellement, c'est une chose qui me tente depuis des années, disparaître et repartir de zéro avec une nouvelle identité civile...

    • MisterM62

      non mais beaucoup choisissent de disparaître volontairement

  • Benvoyons225

    Dans le système actuel une main courante ne sert pratiquement à rien que ce soit pour une disparition ou pour tout autre problème. Elle n'entre pas dans les statistiques et est indolore pour les résultats de la police nationale ... donc celle-ci stocke sans beaucoup de suite.

    • fabiska

      Vrai

Retourner à l’article