Le retour en avion d’Edouard Philippe est-il vraiment scandaleux?

POLITIQUE Le Premier ministre a tenté d'« expliquer » ce mercredi le recours à un vol privé Tokyo-Paris à 350.000 euros pour le ramener plus vite et confortablement de Nouvelle-Calédonie…

— 

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 20 octobre 2017 à Bordeaux
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 20 octobre 2017 à Bordeaux — UGO AMEZ/SIPA

Retourner à l’article