12 Contributions

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Eric2000

    il y a 3 mois ils se plaignent et qu'il n'y avait pas d'eau et des risques d'incendie.
    aujourd'hui ils se plaignent car il y a trop d'eau et les risques d'inondation.
    ce sentiment anxiogène et le résultat de journaliste qui n'ont rien d'important à dire.
    pour le manque d'eau l'été faisant des retenues collinaires mais les écolos les ont interdite depuis 20 ans.

  • krom

    Les médias n'en font pas un peu trop ?
    Il faudrait un climat calme et tempéré tout le long de l'année selon vous

  • Jocker1999

    Durant le très dur hiver 1981-1982 il y a eu durant 3 mois des températures descendues entre -27 et -29° C, les rues étaient recouvertes de glace, la France n'était pas prête à celà et a fonctionné en dessous du seuil de ralenti avec de très nombreuse coupures de courant très longues et durables, et des arbres recouverts de glace qui se fracturaient en tintant comme du cristal dans la nuit glacée... Aujourd'hui comme prévisible,
    35 ans plus tard, une tempête de vent et de pluie intense certes, mais pas "apocalyptique", remet en cause le quotidien des citoyens et les câbles d'alimentation électriques ne tiennent toujours pas. Quelles leçons ont été tirées ??? Apparemment trop peu malgré entre temps, un hiver à -25°c en 1985, et plusieurs importantes tempêtes intenses sur le littoral (en dehors de la fameuse et historique tempête du siècle de fin 1999-2000)
    y a t il une volonté d'anticiper sur des gros coups climatiques qui vont continuer périodiquement durant les prochaines années, ou bien le gouvernement décide-t-il de gérer au coup par coup les dégâts secondaires une fois que le problème climatique sévère est passé ???
    Qu'en sera-t-il de la population côtière le jour où comme celà a eu lieu déjà en 2009 des vagues d'une très grande hauteur ont déferlé sur les terres à l'occasion d'une très intense tempête survenue à une époque de grandes marées ??? Laissera-t-on encore l'eau entrer en masse dans les terres et dans les maisons, et avec de très nombreuses victimes à la clé, alors qu'on aurait pu alors anticiper une semaine à l'avance et faire partir les gens à 100 km vers l'intérieur du pays afin de s'y mettre à l'abri durant les quelques jours qu'aura duré l'ouragan ???

  • bunderip

    Avec Wauquiez qui se balade en toge safran en agitant sa clochette : "c la fin du mooooonnnnde !"
    Ah ouais on est en hivers. Les Français ne sont pas ecolos : ils n'aiment pas les saisons. µIls devraient toujours émigrer aux Marquises. Avec Wauquiez.

  • didake7

    Pas plus impressionnant que nos tempêtes d'équinoxe...

  • Lelingon

    Nos anciens qui ont connu des hivers froids moins 15 voir moins 20. doivent rigoler entendre parler d apocalypse pour ce passage hivernal. Il est vrai que pluie vent neige grésil voir verglas c'est bizarre l hiver. Mais les français quand ils sont au ski le froid et la neige ne les gênent pas. étonnant non??

  • DamienduLot

    Le carnage bientôt :)
    Miam miam miam ...

  • DamienduLot

    Bientôt ce sera Mr Jonny Halyday"Orgos" plutôt que le temps et autres choses ...

  • DamienduLot

    :)

  • scoopy

    Les cours ont été annulés? comment ils font en Bretagne, hallucinant, c est juste de la pluie...

  • Boughate

    Une impression d'apocalypse...mouais, en même temps ce n'est pas si exceptionnel que ça. Peut-être dans le sud, voire la belle bleue devenir marron comme l'océan sur les côtes charentaises est un peu effrayant en effet. Nous n'avons pas eu de tempêtes de tout l'automne, ça aussi c'est bizarre, de nombreuses régions sont toujours en déficit pluviométrique et ça c'est un vrai problème. La neige est là donc finalement tout ne va pas si mal, l'or blanc est une nécessité pour la faune et la flore des sommets, et aussi pour le tourisme.

  • Orgos

    Bientôt ce sera le temps quotidien avec le réchauffement climatique.

Retourner à l’article