Vosges: Elle diffuse les violentes menaces reçues par sa nièce de 11 ans et reçoit un vaste soutien

HARCELEMENT Sur Twitter, une jeune femme a décidé de publier les lettres de menaces reçues par sa nièce, une Vosgienne de 11 ans, dans son casier au collège. De vastes courriers de soutien lui ont été envoyés...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • glory47

    Ces soit disant reseaux n'ont vraiment rien de sociaux

  • Ysatis07

    maison de redressement c'est ce qu'ils méritent!! que la justice fasse son travail

  • buclam

    Certains disent que le harcèlement a toujours existé. Je n'ai jamais vu ça dans toute ma scolarité.

  • buclam

    Ces enfants sont des monstres. Quels parents ont-ils pour penser et écrire des cruautés pareilles ? Ca promet pour la suite.

  • Bott61

    Honte à ceux qui ont écrits ces horribles textes, que cette diffusion permette aux personnes harcelées de se faire connaître, et dénoncer de tels actes , c'est du harcèlement psychologique pur et dur , joyeuses fêtes de fin d'année à toi la petite vosgienne et que les coupables ,aussi jeunes qu'ils soient se fassent punir , et comprennent la gravité de tels actes .bravo à la tante

  • lantana

    Oui le harcélement a toujours plus ou moins existé et ca s'amplifie avec les réseaux sociaux ,mais justement il faut tout faire pour que ca cesse ,car pour les enfants c'est très grave ca peut aller jusqu'au suicide et si le fait de publier les lettres de menace sur twitter ou autre peut y contribuer c'est très bien mais c'est surtout aux enseignants de s'employer à y mettre fin .

    • AbjectionVotreHorreur

      Ben voyons. Nous voyons les élèves en moyenne trois heures par semaine, selon les matières, et nous n'avons accès ni à leurs téléphones ni à leurs réseaux sociaux, vecteurs principaux du harcèlement dit scolaire. En revanche, les parents les voient le soir, le weekend, pendant les vacances, et devraient contrôler l'accès aux vecteurs en question. C'est également leur rôle de voir et d'agir ! Les enseignants font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont, et c'est fort peu ; l'action ne peut être que collective.

  • chrifluness

    Grave! Qu’attend le collège pour retrouver les harceleurs et prendre des sanctions?
    C’est consternant

    • zigomat

      Qu'attendent surtout les parents pour éduquer leurs enfants, ce n'est pas le rôle des collèges.

  • th13

    Le harcèlement a toujours existé dans les écoles, collèges et lycée, les enfants sont méchants en eux, ils reportent leur mal aise sur les autres. Si tu es gros, roux, maigre, au physique ingrat, frisé, bref que tu sors de la norme, tu auras une vie de gamin difficile et avec les réseaux sociaux , ils amplifient leur rancoeur, seule solution que le gamin harcelé en parle de suite a ses parents et avertissent les responsables d'éducation. Comme pour le rackette et autres plaisirs de mouflés mal éduqués ou éduqués comme leurs parents.

  • hook85

    A quand un retour à l'époque où l'enfant n'était pas le roi et qu'une bonne réprimande d'un enseignant amenait celle des parents et non un procès pour l'enseignant et le dernier smartphone à l'enfant

    • Motarde63

      Parlons en des enseignants : la plupart sont parfaitement au courant des cas de harcèlement et ne font RIEN !

    • AbjectionVotreHorreur

      Vous délirez, Motarde63. Les cas de harcèlement sont aujourd'hui traités avec sérieux et diligence, dans la mesure de nos moyens. Mais l'essentiel du harcèlement prétendument scolaire a lieu via réseaux sociaux et téléphones portables ; qu'y peuvent les professeurs ? En revanche, les parents ont le devoir de contrôler cet aspect de la vie de leur progéniture.
      Heureusement, la plupart le fait. Et il y a des élèves assez mûrs pour faire la différence entre signalement et délation, et qui alertent leurs parents et leurs professeurs, lesquels peuvent alors agir conjointement.

  • Micrachu

    ça a toujours existé. Il y a toujours au moins une tête de turque dans tous les collèges de France. Alors, soit parce qu'il a un physique particulier (c'est trop petit, trop grand, trop gros, ...), soit parce qu'il a de bonnes notes (c'est le fayot, le chouchou, l'intello de service...), soit parce qu'il a une situation familiale particulière (c'est le crevard, le cas'soc', ...). Les enfants sont horriblement méchants entre eux. C'est un mécanisme d'auto-défense : "tant que l'on embête un-tel, on ne m'embête pas moi!". Tous peuvent être harceleurs, tous peuvent être harcelés, quelque soit le niveau ou le milieu social. Il faut juste briser le tabou et faire réfléchir les coupables.

  • marielili

    que sont devenues les valeurs d amitié , d'entraide que nous avons connus enfant? que font les équipes éducatives dans les écoles, collèges et lycées de FRANCE ? Il est temps que le ministère se penche sur ce grave problème

    • Apowers

      marielili, vous avez certainement grandi dans une bulle car le harcèlement scolaire est aussi vieux que l'école. Alors oui, avec les réseaux sociaux, ça a pris de l'ampleur, mais le mal a toujours été là.

    • Manu1966

      De quelle époque parlez vous ? J'ai plus de 50 ans et il y avait déjà des têtes de turc. Mais il n'y avait pas le net.

  • RUDY40000

    La belle nature humaine dans toute sa splendeur...On peut se poser des questions sur les valeurs d'éducation de ces "enfants"

  • Orcival

    Comment peut on être aussi jeunes et remplis de violences...les auteurs doivent être identifiés et sévèrement réprimandes.
    Courage à cette jeune fille...

    • chrifluness

      Pour cerains gamins c’est un jeu..ils n’ont pas conscience du mal que ça peut provoquer.

Retourner à l’article