Fonction publique: Le jour de carence lutte-t-il vraiment contre l'absentéisme?

TRAVAIL Le jour de carence dans la fonction publique en cas d’arrêt maladie a été rétabli par l’Assemblée nationale lundi soir...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • vivlavie

    Privé ou public même combat. Les médecins conciliants qui prescrivent des arrêts de travail de complaisance sont à sanctionner. Quand je vois certains collègues absents les jeudi et vendredi revenir en super forme le lundi et recommencer leur cinéma x semaines dans l'année, je trouve cela scandaleux. Je travaille dans le privé et on a tous nos boulets.... Plus de responsabilisation des médecins et plus de contrôles, triste d'en arriver là mais comme d'habitude, pour quelques uns qui abusent du système, c'est tout le monde qui va en pâtir...

  • Mnemeth

    un jour de carence pour tous est une mauvaise solution au traitement de l'absentéisme chronique de certains (du public ou du privé).

  • canislupus

    Toujours cette fameuse haine du fonctionnaire qui fleurit à chaque fois, celle des haineux et des jaloux.Mais si leur sort est si enviable que ne le deviennent ils pas?
    Je trouve que c'est une bonne idée en période de gastro on peut s'en sortir en 2/3 jours. Désormais ils iront contaminer les autres car à moins d'être haut fonctionnaire, la paye n'est pas toujours mirobolante et qu'il faut bien gagner sa vie.

  • Eric2000

    Alignement sur le privé. Et s'il sont corrompus ils faut les virer.
    Au passage nous des clients pas des usagés.
    Dehors les fainéant

    • jazzcore31

      N'importe quoi. AH la haine de l'autre ....

    • Indigorpheus

      Et pourquoi ça ne serait pas plutôt au privé de s'aligner sur le public? Et jazzcore31 a raison. Votre mépris primaire du fonctionnaire est ridicule. Mais vous êtes plus à plaindre qu'à blâmer...

  • Yzac

    Entre la Maladie, la Formation, le RTT, le Congé, le Pont ou le jour Férié... ils bossent quand ???

    • garsdu26

      pourquoi bosser pour des haineux comme vous, ont est pas fou :)

    • jazzcore31

      je suppose + que vous.

    • Indigorpheus

      C'est vrai que maladie, rtt, congé, pont, jour férié... ça n'existe pas dans le privé. Bien malheureux, ceci dit, celui qui vit dans la haine de l'autre...

  • LEF56

    Bonsoir,

    Il vaudrait mieux s'intéresser à la qualité des conditions de travail. Si il y avait une amélioration sensible de celle-ci, la quantité en nombre et durées des arrêts maladie (pour le privé comme pour le public) diminuerait fortement. Et arrêtez d'opposer public et privé, ainsi, vous ne faites qu'aller dans le sens des intérêts du néo-libéralisme !

  • Courageux4363

    Dans le privé c'est 3 jours (après un premier arrêt maladie pour certaines entreprises). Appliquer la même chose, les gens y réfléchiront à deux fois. Toujours deux poids deux mesures, ça suffit ces privilèges!

    • jazzcore31

      Courageux ah ah le pseudo ! M'enfin.
      Ce que vous dites est faux puisque quasiment la totalité des salariés du privé voient leur jours de carence pris en charge par les conventions collectives.

  • Cafe

    Alignement du public sur le privé ou du privé sur le public ,ce ne serait que plus équitable pour une vrai égalité...mais on dit aussi diviser pour mieux régner..,.

    • garsdu26

      Petit historique, si les fonctionnaires ont certains avantages, dont leur statut plus protecteur, c'est pour être moins corruptible et pouvoir dénoncer les malversations des politiques qui les dirigent en étant protégé. Si demain il y'a alignement, cela fera la joie des corrupteurs et des corrompus...

  • Bask

    alors j annonce, le retour de l annulation du jour de carence à été aboli sous l ère hollande pour 2 choses. d'une : moins d arrêts maladie certes, mais recrudescence d accidents fictif de travail. au lieu de s arrêter pour maladie 1 jour ou deux, ce sont des maux de dos imaginaires qui fleurissent à tout bout de champs pour 10/15 jours. faut pas être mathématicien pour faire le calcul et le gouvernement l'a vite compris à l époque ...

  • domtom98845

    la fonction publique hospitalière qui a les conditions de travail les plus dures et paradoxalement le taux d'absentéisme le plus bas des 3 fonctions publiques, va être sanctionné 2 fois ;1 fois par le biais de la prime d'assiduité '1/140éme par jour d'absence) et une autre fois par le jour de carence.... donc il vaut mieux travailler dans un bureau de 8H00 à 15H00, qu'auprès d'un malade en horaire posté...

  • domtom98845

    C'est une mesure certes respectable, mais les fonctionnaires de la fonction publique hospitalière,qui ont les conditions de travail les plus dures et paradoxalement le taux d'absentéisme le plus bas des 3 fonctions publiques vont être pénalisées 2 fois : une fois au titre du jour de carence et une fois au titre de la prime d'assiduité (1/140ème de la prime).....

    • voxpopuli77

      Là aussi d'accord avec vous, c'est pourquoi il serait peut être nécéssaire de sistinguer les différentes catégories de fonctionnaires. Il est en effet inadmissible que le personnel soignant cumule les heures non payées ou non récupérées alors que dans certaines mairies, des secrétaires peinent à faire 32 heures hebomadaires. L'exemple est facilement trouvable avec un bon moteur de recherche

    • ctencorepossible

      dans un document de 2013 , la Dares chiffrait, elle, le taux d'absentéisme en pourcentage de salariés en arrêt-maladie par semaine. Il atteignait, pour l'ensemble de la fonction publique, 3,9%, soit à peine plus que chez les salariés du privé en CDI (3,7%).
      Cette petite différence en défaveur du public pourrait s'expliquer par le fait que les femmes représentent plus de 60% des fonctionnaires (- de 50% dans le privé) et que celles-ci s'arrêtent plus souvent. Ce sont généralement elles qui s'arrêtent pour s'occuper des enfants malades et ce sont aussi souvent elles qui se coltine une double journée avec le boulot à la maison.

    • ctencorepossible

      dans un document de 2013 , la Dares chiffrait, elle, le taux d'absentéisme en pourcentage de salariés en arrêt-maladie par semaine. Il atteignait, pour l'ensemble de la fonction publique, 3,9%, soit à peine plus que chez les salariés du privé en CDI (3,7%).
      Cette petite différence en défaveur du public pourrait s'expliquer par le fait que les femmes représentent plus de 60% des fonctionnaires (- de 50% dans le privé) et que celles-ci s'arrêtent plus souvent. Ce sont généralement elles qui s'arrêtent pour s'occuper des enfants malades et ce sont aussi souvent elles qui se coltine une double journée avec le boulot à la maison.

  • voxpopuli77

    D'accord avec eldorado1er pour la prime d'assiduité.
    Mais il faudrait aussi mieux contrôler.
    Et sanctionner financièrement les médecins qui délivrent des arrts maladies de complaisance. Car ne nous mentons pas, nous connaissons tous quelqu'un qui a un "bon" médecin ...

    • ctencorepossible

      C'est quoi un arrêt maladie de complaisance ? Comment définissez-vous un arrêt injustifié ?

    • voxpopuli77

      A ctencorepossible, des journalistes en caméra caché ont démontré des abus.
      On peut aussi remarquer la recrudescence des arrêts de courte durée lorsque les beaux jours arrivent ou quand il y a des jours fériés. Le rhume des foins me direz vous ...
      Et personnellement et comme beaucoup, on connait des gens arrétés pour un oui ou un non. La gastro du lundi ou la cuite du dimanche soir ?
      Les exemples ne manquent pas mais là aussi vous pouvez choisir de ne rien voir

    • ctencorepossible

      Il me semble que les médecins délivrant trop d'arrêt sont surveillés de près par l'Assurance maladie et que certains sont sanctionnés. Mais c'est une approche quantitative et non qualitative.

    • ctencorepossible

      Il y a des abus. C'est incontestable. Mais ma question demeure : sur quels critères va-t-on décider qu'un arrêt est justifié ou pas ? Sur quels critères va-t-on contester la probité et l'acte médical d'un médecin ?

  • t64isane

    Il faut l'appliquer au député qui ne sont que rarement à la tâche.

  • Hollande2LeJeune

    Les fonctionnaires au contact du public iront travailler avec la grippe ou la gastro et participeront à la diffusion de ces épidémies. Merci Macron and coe !

    • Motarde63

      Grippe = 5 jours d'arrêt, gastro = 3 jours. Donc aucun changement.

    • Micolasol

      Dans le privé aussi il y a beaucoup de personnes au contact du public, on fait quoi pour elles ???

      Dites vous bien que la durée d'incubation de la grippe est de 48 heures en moyenne, on va donc autoriser les personnes qui croient ressentir les premiers symptômes à s'arrêter 2 jours avant, par précaution ???

    • ctencorepossible

      Après des décennies de prise en charge des jours de carence, mon entreprise a décidé de laisser à la charge du salarié 2 jours de carence à partir du 3eme arrêt et 5 jours au delà.
      Le bilan,3 ans après la mise en place est que le nombre d'arrêts pour maladie a baissé mais que leur durée moyenne a augmenté.
      Cela a aussi incité certains de mes collègues à venir travailler avec, par exemple,un lumbago et simuler à leur prise de poste un accident de travail (non comptabilisé dans les arrêts maladie).
      Personnellement,je pense que le bien-être au travail est le meilleur rempart contre l'absentéisme.

  • Arnoooo49

    Pour ma part je suis pour la prime de présentéisme. Peut etre salaire revu a la baisse. Mais salaire identique en fin d’année si pas d’arrêt. Ca fera reflechir.

    • Motarde63

      On appelle ça une prime d'assiduité. Pour info, le présentéisme, ce n'est pas le fait de ne pas être absent, c'est le fait d'être présent et de faire de la figuration. D'ailleurs les dernières études ont prouvé que le présentéisme est bien plus préjudiciable que l'absentéisme.

  • eldorado1er

    Motivez les travailleurs par des primes d'assiduité au lieu d'user toujours de la persécution. Excusez moi, j'oubliais, récompenser n'est plus d'actualité.

    • Micolasol

      Désolé mais là on frise l'ineptie
      Je rappelle que lorsque l'on signe un contrat c'est pour l'effectuer, si le salarié doit faire 35 heures/semaine on ne va quand même pas le récompenser pour son assiduité, il ne fait que respecter son engagement

    • Lunab57

      Bah enfaite ça existe déjà dans la fonction publique

  • Gublux

    Et demander la suppression des jours de carences pour tous le monde en renforçant les controles pour pénaliser les abus ? En Alsace-Moselle, les entreprises doivent payer les jours de carence et ce sont les départements ou il y a le moins d'arrêts maladie.

    • billyjoe

      Justement, en Alsace-Moselle, l'absentéisme est pris en compte à 100% par l’employeur dès le premier jour. De facto, même pas besoin d’aller chez le médecin. L’absentéisme est bien supérieur à la moyenne nationale.

    • ctencorepossible

      @billyjoe
      En Alsace-Moselle, comme ailleurs, une absence sans justification est une absence sans motif et est passible d'un licenciement.

  • beejee78100

    neverwrong je suis tout a fait d'accord avec vous ma femme qui était infirmière et qui n'a jamais louper une journée de travail je peux vous dire quelle en a vue des verte et des pas mure

  • urbanwolf

    Je suis fonctionnaire, je peux vous dire que le jour d'absentéisme est contre productif. Ceux qui s'arrêtaient 2-3 jours, s'arrêtent maintenant 1 semaine. Même si je trouve l'idée bonne, je préférais des contrôles à domicile qui seraient meilleur pour lutter contre ceux qui profitent su systeme

  • Jesaleke

    si ça ce n'est pas du populisme!!...

  • lekhmervert

    Finalement nous sommes perdants : à la place de prendre un jour, ils prennent une semaine !

  • Sounn

    On fait le même pour les députés et les autres? Ça en ferait des économies. Vu que deja 2/3 jours par semaine présent c’est un miracle pour beaucoup.

  • Crip

    Il y a effectivement des tire au flanc, mais le risque pour les fonctionnaires catégorie C par exemple qui ont de petits salaires est qu'ils viennent quand même malades pour ne pas perdre un jour de salaire. L'idéal serait de repérer les gens qui abusent et de les faire contrôler systématiquement avec un médecin du travail si nécessaire.

  • rati

    quid de l'absentéisme grassement rémunéré de nos très chers députés ?

    • UnAvis90

      les députés sont 570, les fonctionnaires sont combien ? la note pour les finances publiques d'une journée de non travail est salée. Un p'ti calcul 100 € x nbre de jours = des millions d'euros.

    • Toubab12

      Chutttt.... Ca va pas non?

  • neverwrong

    Pour avoir été vacataire dans la fonction publique je peux garantir que oui.
    Il y en avait qui comptaient pour utiliser TOUS leurs jours de maladie sur une année comme s'il s'agissait de congés payés et ainsi pour les jours d'enfants malades etc.

    • rati

      le vacataire aigri de ne pas avoir été titulaire ?

    • Respire

      Ou le fonctionnaire planqué une fois la titularisation obtenue ?

    • UnAvis90

      rati >> Agent titulaire, bien accroché à son statut et qui pense beaucoup à son nombril.

    • Toubab12

      Bien sur je pense que des cas comme ceux là existent. Le souci est me semble t-il de ne pas généraliser. Lutter contre l'absentéisme se fait aussi en interne et c'est le rôle des chefs de s'assurer que ces congés maladies ne sont pas des congés dissimulés. Plus de contrôles donc.

Retourner à l’article