Fiscalité: L'Assemblée vote des sanctions renforcées pour les «grands fraudeurs»

IMPOTS Les fraudeurs fiscaux ayant utilisé une fausse identité, de faux documents ou des comptes bancaires à l’étranger, seront passibles de peines passant de 2 à 3 millions d’euros…

— 

Assemblée nationale (illustration).
Assemblée nationale (illustration). — NICOLAS MESSYASZ / SIPA

Retourner à l’article