Inégalités femmes-hommes: Mesdames, vous pouvez apprendre à mieux négocier votre salaire!

NEGOCIATION A Nantes, l'école de commerce Audencia organise des formations pour aider les femmes à mieux négocier leur salaire...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • foudebol

    Pourquoi existe t'il des catégories femme dans le Sport, tout simplement car elle sont + faible que les hommes

  • Fab44300

    Atelier gratuit pour les "femmes cadres". Encore un bel exemple de discrimination pour les hommes et même pour les femmes non cadres. Alors arrêtons de parler d'égalité dans ce pays, il n'y en a pas à tous niveaux de toute façon.

  • valguillot

    Soyons honnêtes, 14 ou 7% en plus, nous avons besoin de ça, l'égalité homme-femme s'arrête au moment de payer le restaurant ou un après-midi shopping

    • pomlnb

      J'ai toujours partagé le coût du restaurant avec ma compagne. Pareil quand je déjeune avec une amie, on partage à l'euro près. Et ma compagne paye son shopping toute seule, et pareil pour moi, nous n'avons pas de compte joint de toute façon.
      C'est juste vous qui êtes épouvantablement vieux jeu...

    • valguillot

      Vieux jeu ? Ce n'est pas moi qui fait les femmes, et encore moins les mœurs. Malgré l'année 2018, que les luttes pour l'égalité des sexes soit au plus haut. Cela n’empêche pas la majorité des femmes de s'attendre à se faire offrir un verre ou inviter au restaurant.
      Je suppose aussi que votre compagne à partager (ou partagera) le prix de sa bague de fiançailles ?
      Cette mentalité serait-elle la même si il n'y avait pas de différence de salaire ? Je peux affirmer que oui

    • Anta2

      Mouais enfin l'égalité et la galanterie ce sont 2 choses différentes...

    • valguillot

      @Anta2 La galanterie est un code de conduite de l'homme par rapport à la femme, êtes-vous sûr que vous ne voyez pas là une forme de supériorité ? D'autant plus que les hommes doivent traiter les femmes de manière courtoise, mais que les femmes ?? Et il n'y a pas de code de conduite de la femme vis à vis de l'homme ?

      Enfin bref, aujourd'hui, un homme trop galant/courtois se retrouvera sur #BalanceTonPorc dans le meilleur des cas ou avec une plainte pour harcèlement dans le pire !

      Deuxième chose, payer un restaurant à une femme n'est pas de la galanterie.

  • 260250

    Idée: Une part fixe égales et une part variable suivant le rendement!

    • Rileyrrr

      Que vous évaluez comment ?
      Prenon l'exemple d'un équipier polyvalent par exemple chez Quick. Comment évaluer du personnel , qui ne fait pas forcément le même nombre d'heures ni le même nombre en heures de pointe, dont le flux peux varier en fonction de l'attractivité de la zone pour comparer entre plusieurs magasins, et du personnel qui peux être un jour a la caisse et le lendemain aux frites.

      L'évaluation a la performance est souvent biaisé, il est très facile de faire du chiffre en prenant les choses simples et en laissant ce qui prend du temps aux autres, ou en faisant vite mais mal, les autres ou les remplaçant corrigeront.

    • Anta2

      Et donc @Riley ?
      Comment on rémunère le personnel ?
      Tout le monde payé de la même manière, sans se préoccuper des différences que vous avez citées ?
      A votre manière, vous mettez le doigt sur un point noir de la volonté d'égalitarisme (et non d'égalité), qui transcende la simple inégalité homme/femme, de notre société.

  • Alecoute

    Le problème n'est pas là. Pouquoi apprendre à negocier leur salaire?
    Alors que les femmes partent avec un handicap salarial important.
    Avant de négocier, il faut d'abord ôter ce handicap !
    La femmes doivent avant tout être considérées égales, coté salaire, aux hommes.
    Il ne s'agit pas de leur demander, en plus, de savoir négocier.
    Dans égalité, il y a "égal", capito ?
    Madame Penicaud, Ministre, nous dit que ce manque d'égalité des salaires n'est plus accepté.
    Soit. Alors pourquoi donc attendre 2022 !

    • pomlnb

      Le problème c'est qu'une partie du handicap vient des femmes elles-mêmes !
      Pourquoi est-ce qu'une fille qui envisage une carrière médicale à capacité égale va spontanément faire une école d'infirmière alors que le garçon sera poussé à faire médecine ? Pourquoi est-ce qu'une femme accepte d'être embauchée à un salaire plus bas qu'un homme ? Pourquoi est-ce qu'une fille se considérera comme agressive et illégitime là où un homme se considérera comme assertif et légitime ?
      C'est le coeur du problème. Il faut comprendre qu'en France, la majorité des gens bossent dans des PME voire TPE. Il n'y a pas de DRH. La fonction RH, c'est le patron, et dans les faits ça se limite à l'embauche et au licenciement. Il n'y a pas de grille de salaire. Il n'y a pas d'égalité : le patron va payer le salarié ce qu'il doit le payer pour le faire venir dans les limites qu'il peut se permettre.
      Le truc, c'est qu'on ne demande pas aux femmes de savoir négocier. La réalité, c'est que, culturellement, les hommes savent mieux négocier. Ils vont demander un salaire plus haut là où une femme s'excuse de demander de l'argent. S'ils s'estiment mal payés, ils vont démissionner là où une femme va avoir tendance à subir. Donc, non, il ne faut pas demander en plus aux femmes de savoir négocier. Mais si on veut les faire remonter à égalité salariale, il faut leur apprendre à leur faire - pour défaire le conditionnement culturel hérité de leur enfance...

    • 260250

      Histoire de la patate chaude!

    • 260250

      Histoire de la patate chaude pour le prochain gouvernement!

    • Rileyrrr

      Je suis d'accord avzc pomlnb, des études sur les enfants montrent que tout jeune si tu demande a une petite fille comment elle d'évalue par rapport a un garçon elle s'estime pareil, mais quelques années après ce n'est plus le cas, elle se sentent moins forte. Ce qui ne change presque pas chez les garçons.

      C'est donc en partie l'éducation qui gènere une partie de cette différence.

    • pomlnb

      C'est même pire que ça, les parents renvoie une image complètement différente en fonction du sexe. Il y a un expérience en psychologie où l'on montre les mêmes vidéos de nourrissons. Sur un lot de spectateur, l'expérimentateur explique que ce sont des petits garçons, sur l'autre, il explique que ce sont des filles. Et l'on demande aux spectateurs de qualifier les enfants.
      Selon le sexe annoncé, les spectateurs vont voire un petit garçon aventureux ou une fille agitée, un petit garçon qui a le caractère affirmé ou une fille colérique... Les garçons sont systématiquement renvoyé à un univers actif et assertifs, les filles à la bonne conduite et à la passivité. Habillez votre petit garçon en rose et vous verrez le regard des autres changer, en tout cas jusqu'à ce qu'ils réalisent leur méprise...
      Si on veut l'égalité homme-femme, il faut évidemment que ce genre de formation soit systématique dans toutes les formations susceptible de déboucher sur un emploi. Mais il faut aussi prendre le problème à la racine par l'éducation des parents.

  • manouchka25

    C'est incroyable le nombre de réaction négatives des hommes, je ne m'attendais pas à cela des remarques: les femmes abusent, bientôt les hommes n'auront plus de droit, elles sont RH elles sont absentes. En résumé vous êtes contre qu'une femme demande la juste application de la loi, c'est affolant d'arriver en 2018 et d'entendre ces remarques je suis surprise messieurs qui tenez ce genre de propos : vos mères, soeurs, femmes sont peut-être sottes mais regardez autour de vous... En gros je retiens avec vos réactions négatives que vous tolérez la présence de la femme à condition qu'elle ne demande rien... et qu'elle donne beaucoup, en entreprise le travail est aussi dur pour les hommes que les femmes (je n'en reviens toujours pas d'écrire ça) On demande l'application de la loi et les furis (au masculin) se déchaîne allez vivre en Arabie Saoudite ou avec des amishs nord-américains

  • foudebol

    Le sexe d'un homme est différent de celui d'une femme.

    • 260250

      Ah bon!

  • 260250

    Pour négocier, il faut coucher!

  • kaelvin

    Honteux.

    • pomlnb

      Ah ? C'est honteux de demander son juste salaire ? Rassurez-nous, vous êtes évidemment au SMIC ?

  • ellepac

    A force de mettre tout le monde au même niveau, les salariés n'auront plus besoin de se mettre en valeur pour obtenir, peut-être, un meilleur salaire. Allez, hop, tout le monde au SMIC et n'en parlons plus! Nivellement par le bas, communisme à outrance, bref, la totale pour encourager les bosseurs et les bosseuses.

    • 260250

      Ah non, j'aime bien quand ma femme est au dessus!

  • John117

    Ce calcul prend-il en compte le fait que les femmes (plus que les hommes) passent à temps partiel, souvent après la naissance d'un enfant ? 80% ou 90% seront toujours moins payés que 100%

    • Anta2

      Pas dans les 25% non. C'est pour ça que ce chiffre n'a aucun sens.
      Mais dans les 7-9% d'écart qu'il reste "à travail égal", oui.

    • Rileyrrr

      Si je suis un employeur qui se base sur la partie comptable :
      si j'emploie une femme (même diplôme un diplôme du même niveau pouvant s'apprécier plus qu'un autre, expérience, cv et impression lors de l'entretien identique sur ce qu'elle peux apporter à la société) je vais me demander combien je vais produire de richesses, et combien ca va me coûter. Combien coûte sur la base de statistiques d'âge et de nombre d'enfants par femmes,les 15j de paternité, combien coûte les congés maternité (y compris celui qui peut faire 3 ans) pour remplacer/former mon salarié absent. Et je propose un salaire qui comprend une sorte d'assurance, de capitalisation pour le cas ou sa arrive.

      Pour les augmentation c'est pareil, l'année ou il y a eu les 16 semaines de pause, il manque un petit tiers de l'année, et en plus changer de job a ce moment la c'est compliqué, ca fait deja des raisons pour ne pas accéder a une demande d'augmentation. A quel moment les personnes montent dans la pyramide hiérarchique, je pense qu'une bonne partie démarre dans la période ou les femmes vont avoir des enfants.

    • Didine883c

      Riley, faut pas exégérer quand même : une femme ne passe pas sa vie en congé maternité ! et puis ce n'est pas vous qui le payez mais la sécu et à 100%. Vous ne payez que son remplaçant, pour peu que vous la remplaciez. Et pour info, hors congé maternité, les femmes sont moins absentes que les hommes.

  • NicoLeFou

    Enfin un article qui ose dire que parfois, certaines femmes n'osent pas demander une augmentation, alors que beaucoup d'hommes n'ont pas de scrupules à réclamer, alors qu'ils sont très mauvais!
    Mais voila, combien sont comme dans l'article, à attendre que "mon patron se rende compte de mes résultats".

  • MisterM62

    ah lalala mais dans quel monde utopiste vivez-vous? dans la boîte où je bosse, les entretiens annuels n'existent pas ... quand le patron accepte une augmentation, c'est déjà extrêmement rare mais c'est en + sous forme de prime, une prime ça peut se retirer...
    et les inégalités ... on va tomber dans l'extrême inverse, les hommes devront se battre d'ici quelques années pour qu'on les traite aussi bien que les femmes ...

    • Anta2

      Même si vous n'avez pas de négociation annuelle (obligatoire dans les grandes entreprises), ça peut toujours être utile au moment de l'embauche.

    • Didine883c

      Et bien votre patron est hors la loi. L'entretien professionnel est obligatoire tous les 2 ans dans TOUTES les entreprises.

  • cyclarc

    Pas mal cette formation, simple mais il fallait y penser.
    Est-ce qu'un homme qui n'ait pas trop au fait de ces histoires de négociation salariale peut s'inscrire aussi ?

  • LiberalRicheEnarqueMeprisant

    Dans ce calcul a t-on pensé à intégrer les 600 francs (85 euros) de solde mensuelle qu'ont perçus les jeunes hommes qui, comme moi, ont dû se taper un an de service militaire tandis que leur copine d'école pouvaient entrer directement et facilement dans le monde du travail sitôt l'obtention de leur diplôme ? De la même façon, est il politiquement incorrect de dire que les filles trouvaient beaucoup plus facilement un stage en entreprise au cours de leur dernière année d'études car les employeurs avaient la possibilité de les embaucher dans la continuité ? Je me souviens qu'à l'époque, peu de mes amies auraient aimé prendre ma place pour partir dans l'infanterie en Allemagne et qu'à l'inverse, me voir le crâne rasés au cours de mes rares permissions les faisait bien marrer ... Elles étaient libres, elles gagnaient déjà bien leur vie, moi pas !

    • 260250

      C'était avant! On parle du temps présent! Le prochain service nationale sera universelle!

    • bluntman404

      260250, t'as oublié de dire que les riches étaient plus riches :)

    • 260250

      bluntman404: Avant, je dis mais en même temps! Au passage, le CAC40 92 Milliards en 2017!!!

  • Motarde63

    Ce qu'oublie cet article, comme tous les articles sur l'égalité homme femme, c'est que ces dernières ne subissent pas qu'un salaire moins élevé mais surtout une classification moins élevée. C'est à dire qu'à compétences égales, elles se verront proposer un poste d'assistante et l'homme celui de ... responsable. C'est flagrant dans nombre de fonctions : RH, commerciale, marketing.... C'est avant tout ce point qu'il faut combattre !

    • MisterM62

      mais la classification c'est l'entreprise qui en décide ... il n'y a rien de plus à faire sur l'égalité homme/femme à part faire respecter les interdictions et obligations mais là on souffre du même problème à tous les plans, faire respecter les règles ...
      la source du problème c'est l'éducation, les moeurs, la société, le système ...

  • zigomat

    Je suis toujours étonné qu'on ne mette jamais en avant que dans la fonction publique à fonction égale, salaire égal.

    • MisterM62

      c'est la mode du moment, en + c'est la journée de la femme...

  • Anta2

    Les femmes ont tout à fait raison de se battre pour ne pas être discriminées. Et au vu des chiffres "macro" elles le sont bien.
    Une question cependant, quand à une échelle plus petite (dans une entreprise, dans un service, etc...) les inégalités salariales vont dans l'autre sens, on fait quelque chose aussi ou pas ?

    • lesboa25

      ça ne va jamais dans un autre sens, ou c'est une rare exception, mais a part de ramener ça, vous avez une solution de réduire la discrimination des femmes?

    • lesboa25

      C'est une bonne démarche mais la femme ne doit pas avoir plus de connaissances par rapport a un homme pour négocier son salaire, c'est la question de lois. Il faut imposer la transparence salariale, et obliger les entreprises d'avoir un salaire par poste, et pas "en fonction de votre profil". Voila, et appliquer les sanctions si égalité salariale n'est pas respecté. Faire payer et payer cher les patron misogynes et antiféministes, leur fera agir d'avantage, plutôt que d'essayer les "sensibiliser"

    • Anta2

      "et obliger les entreprises d'avoir un salaire par poste, et pas "en fonction de votre profil""

      En théorie c'est ce qu'il faudrait faire pour éviter les inégalités.
      Sauf que dans ce cas, vous empêchez les entreprises d’appâter les meilleurs éléments avec de meilleures conditions de travail (dont le salaire fait partie) que vos concurrents.
      Vous supprimez un problème, vous en créez un autre.

  • Sword

    Le clou de l'entretient, c'est lorsque l'employeur vante le prestige de son entreprise, mais qu'il ne semble pas disposer d'un budget suffisant au salaire demandé pour le poste... Il compte en réalité sur la précarité du candidat qui a toutefois la possibilité de laisser entendre qu'il n'attends pas après le bas salaire, et que si l'entreprise à réellement le statut prestigieux qu'elle vante, pourquoi ne pas proposer meilleur rémunération ? L'entreprise pourrait cacher sa difficulté, et de fait, comment pourrait-elle garantir la pérennité du poste qu'elle propose ? A ces interrogations pertinentes, soit l'employeur fait un effort satisfaisant, soit il reste sur sa position avec une rémunération sous-évaluée, pour un poste incertain qu'il est parfois prudent de décliner.

  • Faera

    @MaitoGai et d'autres...
    Il ne s'agit pas de faire une guerre des sexes. Je ne comprends toujours pas pourquoi tant d'hommes se sentent visés et sont sur la défensive quand on parle d'inégalités hommes-femmes. Donc quand vous dire "63% des DRH sont des femmes...". Oui, et ? Qui a dit que l'inégalité homme-femme était de la faute des hommes ? Elle est du à une certaine culture que les hommes comme les femmes ont et contre laquelle les hommes comme les femmes doivent lutter.
    Pourquoi chercher sans arrêt à aller contre les études qui prouvent des choses, à dénigrer ? Qu'est ce que cela vous apporterait en moins à vous si les salaires des hommes et des femmes étaient plus égaux, pour que vous cherchiez à contre-dire les choses à ce point ?
    Pourquoi les recruteurs ne privilégient pas les femmes ? Parce que congés maternité, parce qu'absentéisme plus important puisque la charge des enfants malades toujours + portées par les femmes que les hommes (culture patriarcale des hommes ET des femmes), parce que a priori parfois inconscients (d'hommes ET de femmes) sur la productivité etc.

    • MaitoGai

      Il ne s'agit pas d'une guerre des sexes ? En ce moment, ça y ressemble beaucoup tout de même...

    • MisterM62

      bah on est pas tous naïfs, nous les hommes, vous ne voulez pas l'égalité, vous voulez la supériorité ...

  • scribidouille35

    @lacan : n'importe quoi. Globalement les femmes gagnent 15% de moins que les hommes, mais lorsqu'on cible uniquement sur profil égal, compétence, égal, diplôme égal et poste égal. L'écart est de 7%.

    En gros même à carrière égale sur un poste égal : les femmes travaillent gratuitement 3 semaines.

    Quand @voile : j'aimerais voir vos sources. Les miennes viennent d'Eurostat. Et rapprocher les salariés moyens des joueuses de tennis est vraiment l'argument le plus douteux qu'on puisse trouver.

    Alors dites-nous pourquoi on assure toujours 4 fois plus en temps les tâches ménagères que les hommes. Pourquoi les femmes prennent encore massivement les congés enfants malades alors que dans les conventions les hommes y ont le droit également,
    qu'aujourd’hui le congé parental peut être partagé à part égale.

    Non nous n'avons pas plus d'avantage que les hommes, sinon on verrait bien plus de hauts cadres femmes, elles sont largement sous représentées dans les conseils d'administration et les comités exécutifs

    @loref : 15% tous critères confondus et un peu moins de 7% à poste diplôme et carrière égale.
    Et pour votre information, le congé maternité dure 4 mois. en moyenne les femmes ont 2 enfants. Donc 8 mois sur 172 d'une carrière complète (soit 4%). Donc celà ne justifie pas 7% d'écart.
    Surtout que l'écart se fait essentiellement lors du recrutement et ensuite perdure.

    • Anta2

      Vous avez assez bien résumé les choses. Il faut juste arrêter avec ces "24%" divagants et s'attaquer aux 7 "vrais" %.

    • 260250

      Pourquoi sous les éviers la place est que disponible pour les petites tailles des pieds ?

  • scribidouille35

    Le problème n'est pas dans l'évolution annuelle mais bien et avat lors du recrutement sur le seul fondement qu'une femme peut être enceinte (même quand quand on a déjà des enfants)

  • scribidouille35

    @maitogai : si 63 % des DRH sont des femmes, la majorité des managers restent des hommes, hors ce sont eux qui définissent votre évolution de carrière, les primes et les augmentations de salaire.

  • Guizmo1986

    Très bonne initiative ! Cela dit, ce genre de cours aurait pu être ouvert à tous, même si orientés plus "féminin"

  • MaitoGai

    Garder en tête que :
    - 63% des DRH sont des femmes...
    - l'écart asséné ici est brut de tout filtre et bien peu révélateur : "Pour aller encore plus loin dans l'analyse de l'écart salarial entre les hommes et les femmes, Glassdoor a analysé un vaste jeu de données récentes sur les salaires en France. Il en ressort qu'en moyenne, l'écart de salaire entre hommes et femmes est de 14,3% en France: ce qui signifie qu'une femme gagne (en moyenne globale) 86 euros quand un homme gagne 100 euros. Mais, «lorsque l'on ajoute des filtres sur l'âge, le cursus et l'expérience professionnelle», l'écart salarial est réduit à 9,6%. Et, lorsque des filtres supplémentaires sont appliqués «sur la profession, le secteur, la localisation, l'année, l'entreprise et l'intitulé du poste», l'écart salarial en France «tombe» à 6,3%."
    - certaines études montrent même que les femmes gagnent 8% de plus que les hommes entre 20 et 30 ans...
    - question à se poser : pourquoi les recruteurs ne privilégient-il pas toujours l'emploi d'une femme si les avantages pour l'employeur sont les même pour un salaire distribué plus faible ?

    A livrer des combats sans vrai fondement, à vouloir sans cesse mettre en avant une propagande victimaire, le combat féministe s'émousse et perd peu à peu tout soutien auprès de la gente masculine. Le résultat risque d'être à l'inverse du but recherché...

    • Motarde63

      Faux : vous confondez DRH et fonction RH. Effectivement la fonction RH est essentiellement féminine. Par contre le poste de DRH est essentiellement masculin, comme tous les postes de direction d'ailleurs....

  • mon_pseudo-187728

    Y a t il des études qui prennent en compte le fait que les salaires n'évoluent plus? Car cette inégalité persiste selon moi avant tout à cause du gel généralisé dès salaire homme femme confondu...
    Quand les sociétés n'augmentent plus les salaires que de manière très exceptionnelle comment réduire l'égalité des salaires ?
    Et voyant que le travail n'est plus valorisé que seul les improductifs sont rémunéré de nos jours... plus de reconnaissance de ce qui fait la valeur d'une entreprise ... la valeur ajoutée produite par des salariés ...

    • 260250

      Après avoir monté les jeunes contre les retraités, les clients SNCF contre les cheminots, on passe maintenant aux femmes contre les hommes; à qui la suite!

  • cyclarc

    Et un homme qui ne sait pas négocier son salaire peut s'inscrire a cette formation ?

  • Joedire

    L'écart à temps de travail égal est d'environ 6 - 7%. Assez important pour être relevé mais loin des 26% que certains crient sur tous les toits...

    • Anta2

      En effet.
      C'est toujours 7% de trop mais ce n'est pas aussi cataclysmique qu'on nous l'annonce.

  • Rben

    Autant l'idée peut être bonne, autant je ne vois pas comment lutter contre les inégalités en prônant le sexisme. On parle ici de cours réservés aux femmes, on va donc discriminer les individus en fonction de leur sexe.
    Il est dit dans l'article que l'un des plus gros problème est que les femmes ont tendance à se sous-estimer. Je doute que des hommes ne sont pas sujet au même problème. Alors pourquoi ne pas convier également les hommes ?
    Tout comme je ne pense pas que faire la guerre soit la meilleure façon de gagner la paix, je doute que mettre en place des activités propres à un sexe, soit la meilleure façon de lutter contre les inégalités.

  • Banning

    S’il n’y a pas d’autres conseils que ceux cités plus haut, j’espere que cette « formation »(?) est gratuite!

    • olivier42

      j’espère, de mon cote, que vous lirez l'article en entier les fois suivantes :

      " l’école de commerce Audencia Business School à Nantes a lancé, depuis la rentrée, des ateliers gratuits de « Négo training » (3 heures)"

      confère la 4eme ligne après l'encadré bleu

    • Banning

      Cela ne rend pas cette pseudo formation moins inutile. J’aimerais surtout que l’on m’explique la spécificité féminine de la chose! Grotesque.

Retourner à l’article