Climat: Douze maires de grandes villes s'engagent à tendre vers le «zéro émission»

ENVIRONNEMENT Les édiles signataires sont ceux de Londres, Paris, Los Angeles, Barcelone, Quito, Vancouver, Mexico, Copenhague, Auckland, Seattle, Milan et Le Cap…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Chewbacca

    A Paris et à Los Angeles, avec les jeux olympiques prévus, cela parait compliqué.
    Sinon avec des millions de personnes qui respirent ( rejet de co2 ) à part rendre les villes désertes....

  • Chewbacca

    Belle ambition à condition que cela s'applique à toutes les strates sociales, même celles qui ont les moyens de payer comme à Londres par exemple et aux politiques comme à Paris ou Mme le maire sort en voiture escortée.

  • Badidon

    12 Maires???? Ils sont où les autres???

  • Mic9126

    A paris au train où vont les choses d ici a quelques années ca sera retour a l age de pierre ! On fera des feux pour ce réchauffer et faire cuire la nourriture comme on a plus le droit de rien !

  • lekhmervert

    La société de la bagnole est cette fois-ci totalement has been !

  • cat9268

    ya pas ke la caisse qui roule qui polue!! Paris est une ville sale, et cette polution qui se retrouve dans l'air et dans nos mers ne semble pas preoccuper la grande mairesse de la Capitale!!!!

    • Pocket45

      Justement si et il faut bien commencer par quelque chose, la voiture étant l’un des leviers les plus simples à actionner avec toute la symbolique qu’elle représente.
      Les râleurs sont les franciliens et non les parisiens qui sont majoritairement POUR ce genre de mesure, A. Hidalgo est justement maire de Paris, et non de la grande couronne. CQFD

  • Paul36

    Chic, à Paris on va avoir enfin des transports en commun efficients : Plus de RER qui sont plus proches de la boîte de sardines que du transport d'humains, plus de bus de taille ridicule sans jamais de place assise, plus de ligne 13 de métro où la montée dans un wagon aux heures de pointe tient du miracle. Rêvons, nous aussi, vers le zéro bidonage des édiles des grandes métropoles.

    • Feedyourhead

      J’ai passé un petit moment en coree ou être serré dans le metro n’est pas assez fort pour décrire les heures de pointe
      Seulement ça n’a jamais été deseagreable de prendre le metro
      Il sent bon, les gens font la queue, personne n’est agressif .... un vrai bonheur
      Avant de changer le metro peut être modifier le comportement d’une majorité de français ?

  • Marius99999

    Et bien là, on a une belle brochette de râleurs de comptoir.

  • POINTBARRE

    Bonne nouvelle, ces maires abandonneront leurs limousines polluantes avec chauffeur pour utiliser leurs bus "propres" comme le commun des mortels....quant à leurs chauffeurs ils conduiront les bus.

  • momo4

    En 2040 quand ils seront tous morts

    • Pocket45

      Mort ou pas, ils seront peut être vu comme des gens qui étaient en avance sur leur temps. Combien de grands hommes et femmes reconnus comme des visionnaires aujourd’hui étaient vus comme des fous à leur époque. Continuez à vivre votre vie d’egoiste Sans commenter les décisions qui vont dans l’intérêt général svp.

  • Wolf56

    Je suis à 1000% pour l'écologie, celle qui veut que je roule en vélo alors que mon usine viens de déménager à 60 kms de chez moi ou celle qui veut que j’achète des voiture électriques qui m'y emmèneront que 2 fois si j'ai de la chance d'obtenir un crédit pour l'acheter avec mon Smic ah ben non j'ai le crédit de la maison c'est facile de donner des leçons quand on roule en grosse berline bien polluante au frais du peuple que je suis vivement la retraite que je me casse de ce pays ou plus rien ne vas et rassurez vous j'y suis l'an prochain pour les médisants.

    • Fullgaz01

      quel est le rapport avec l'article ? on parle de grandes villes ayant une offre de transports en commun.

    • Pocket45

      @fullgaz01 laissez mon ami, le français moyen ramène tout à lui lorsqu’une décision est prise dans l’intérêt général mais vient égratigner son maigre petit confort.

Retourner à l’article