Tunisie: L'adoption d'une loi d'amnistie controversée menace la transition démocratique

TRANSITION DEMOCRATIQUE Le Pays, unique rescapé du « Printemps arabe », vient d’adopter une loi controversée d’amnistie de fonctionnaires impliqués dans la corruption sous la dictature. Beaucoup pointe la crainte d’un retour en arrière...

— 

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed (à droite), en discussion avec le ministre de la défense Abdelkrim Zbidi, le 6 septembre 2017 peu après un remaniement ministériel qui a actoryé des postes clés à d'anciens ministres du dictateur Ben Ali.
Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed (à droite), en discussion avec le ministre de la défense Abdelkrim Zbidi, le 6 septembre 2017 peu après un remaniement ministériel qui a actoryé des postes clés à d'anciens ministres du dictateur Ben Ali. — SIPA

Retourner à l’article