CP à 12 élèves en éducation prioritaire: Une belle mesure côté pile, des inquiétudes côté face

EDUCATION La réduction des effectifs dans les classes de CP des quartiers les plus défavorisés ne fait pas l’unanimité chez les enseignants…

— 

Emmanuel Macron et Jean-Michel Blanquer à Forbach, dans une classe de REP+ avec un CP à 12 élèves, le 4 septembre 2017.Credit:LIEWIG-POOL/SIPA.
Emmanuel Macron et Jean-Michel Blanquer à Forbach, dans une classe de REP+ avec un CP à 12 élèves, le 4 septembre 2017.Credit:LIEWIG-POOL/SIPA. — SIPA

Retourner à l’article