Le fisc français réclame 600 millions d'euros à Microsoft

OPTIMISATION FISCALE Reste à voir si les services français des impôts auront plus de chance que dans le dossier Google...

—