Livraison de repas: la LDH dénonce l'exploitation des coursiers à vélo

EMPLOI Les coursiers à vélo «ne veulent pas pédaler pour des miettes de pain noir», lance la Ligue des droits de l’Homme, qui dénonce « un dévoiement du droite du travail » qu’instaurent les sociétés de livraisons via leurs applications numériques...

— 

La LDH s'est inquiétée ce mercredi 30 août de la précarisation de ces travailleurs, souvent jeunes, qui livrent des repas à domicile. (Photo illustration).
La LDH s'est inquiétée ce mercredi 30 août de la précarisation de ces travailleurs, souvent jeunes, qui livrent des repas à domicile. (Photo illustration). — B. Poussard / 20 Minutes.

Retourner à l’article