«Je n’ai jamais giflé la candidate Nathalie Kosciusko-Morizet», martèle son agresseur présumé à son procès

PROCES Le procureur a requis quatre mois de prison avec sursis et 1.500 euros d’amende à l’encontre de Vincent Debraize, soupçonné d’avoir violenté l’élue Les Républicains...

—