Fausses victimes des attentats de Paris et de Nice, ils risquent (très) gros

JUSTICE Deux Cannois ont escroqué le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme...

— 

Une femme se tient le 21 juillet 2016 à Nice devant le trottoir de la Promenade des Anglais qui a été transformé en mémorial
Une femme se tient le 21 juillet 2016 à Nice devant le trottoir de la Promenade des Anglais qui a été transformé en mémorial — Valery HACHE AFP

Retourner à l’article