Dette grecque: Athènes cède aux exigences de réformes de ses créanciers

CREANCES Le gouvernement grec serait maintenant prêt à effectuer des coupes supplémentaires dans les retraites en 2019 et augmenter les impôts en 2020...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • bordeline32

    Vive l' Europe de la finance inhumaine avec des dirigeants "déshumanisés" qui vont avec (Tusk,Juncker,Moscovici....) les grecs et la Grèce sont des "cobayes" idéales pour la commission de Bruxelles.

    La Grèce est à genoux et les vautours "financiers" avec l'aide des croques morts bruxcellois (les commissaires de Bruxelles de la commission) dépecent le cadavre qui meurt. Une "honte" la promesse de 1992 d'une UE démocratique est définitivement "morte", il n'y a plus que les charognards économiques et les commissaires qui restent.

    Il faut se défaire avec urgence des chaines de cette commission de Bruxelles "infame" sans quoi la France finira comme les Grecs.

  • Sounn

    Le peuple grecque va encore devoir payer car ses dirigeants ont voulu l'Europe. Ils ont tout perdu et n'en ont pas fini. Ils vont se faire chyprioter jusqu'à la moelle...enfin europériser.

  • albert83

    Inacceptable la Grece ne pourra jamais rembourser une dette qui avec les seuls intérêts augumente chaque annee La Grece aurait du quitter l'Europe de le début non seulement les grecs sont ruine mais leur pays est vendu a l’encan

  • Panzer384

    il va y avoir des pays à vendre ! aux chinois peut être.
    nous on a déjà commencé, avec 2000 milliards de dette! ....

  • vivement2main

    on leur prête l´argent pour que les Grecs nous remboursent, du moins la Banque, c´est un cercle vicieux, plus ils remboursent, plus ils s´endettent. Et demain les banques feront comme pour chaque Pekin, il vendront la Grèce au plus offrant pour une bouchée de pain, je pense que Erdogan n´y serait pas opposé.

Retourner à l’article