Le délit d'«entreprise terroriste individuelle» encadré par le Conseil constitutionnel

JUSTICE Ce délit, adopté le 14 novembre 2014, est passible de 10 ans d’emprisonnement et de 150.000 euros d’amende…

—