Attentat de Londres: WhatsApp «doit collaborer» selon les autorités

ENQUETE L’assaillant aurait utilisé la messagerie instantanée avant de passer à l’acte…

— 

Illustration de WhatsApp
Illustration de WhatsApp — Patrick Sison/AP/SIPA

Retourner à l’article