Crise agricole: «Quand on perd de l’argent en se levant le matin, c’est quoi la solution?»

TEMOIGNAGE Le Salon de l’agriculture est bientôt terminé, mais le malaise de la profession, lui, n’est pas près de s’éteindre…

— 

Christophe et Ludivine Le Monnier, éleveurs à Magny-en-Bessin.
Christophe et Ludivine Le Monnier, éleveurs à Magny-en-Bessin. — J.Laloye/20minutes

Retourner à l’article