Sur la visibilité des femmes et des minorités ethniques, Hollywood doit encore mieux faire

DIVERSITÉ Un rapport de l’université UCLA publié ce mardi note que « l’exclusion des personnes de couleur et des femmes par Hollywood reste une inquiétude »…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • AnneK

    Le politiquement correct tue l'art. Les fanatiques qui imposent des quotas partout ne se rendent pas compte qu'ils font perdre de l'audience aux réalisateurs qui s'y soumettent. Il est amusant de noter le déni de réalité de l'auteure de l'étude Ana Cristina : seule compte pour elle les parts de marché des minorités. La majorité importe quand on veut vendre massivement.

    En outre le cinéma vend du rêve. Il est plus facile de faire rêver des Blacks sur des Blancs que le contraire. Le noir du fond du ghetto peut rêver sur Dallas, il sera bien plus rare de voir des Blancs fantasmer positivement sur le ghetto.

    Si les productions libres, qui refusent la dictature des minorités, gardent la majorité des parts du gâteau, c'est qu'elles vendent ce qui plaît au consommateur. La volonté avouée de l'auteure de l'article (dont le nom de famille n'est curieusement pas mentionnée) est de manipuler la population. Personne n'aime l'être. Donc on fuit tous les oeuvres trop politiquement marquées.

Retourner à l’article