Nigeria: 52 personnes meurent dans un camp de déplacés à cause d’une frappe accidentelle de l'armée

NIGERIA Ils avaient fui les violences de Boko Haram...

— 
Les ruines d'un camp de déplacés de Rann, au Nigeria, après un raid aérien «par erreur» de l'armée nigériane, le 17 janvier 2017.
Les ruines d'un camp de déplacés de Rann, au Nigeria, après un raid aérien «par erreur» de l'armée nigériane, le 17 janvier 2017. — Medecins Sans Frontieres/AP/SIPA

Retourner à l’article