Primaire à droite : Le bal des ralliements (et des hypocrites ?) a commencé

DROITE Le score de François Fillon au premier tour de la primaire bouscule sa famille politique : les sarkozystes sont tentés de le rallier, les juppéistes tentent le tout pour le tout, les soutiens de la dernière heure justifient leur choix…

— 

Nicolas Sarkozy au soir du premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016 à Paris
Nicolas Sarkozy au soir du premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016 à Paris — Ian Langsdon/AP/SIPA

Retourner à l’article