Soupçons d’emplois fictifs: L’UE réclame 339.000 euros à Marine Le Pen

FRAUDE Médiapart et Marianne révèlent que l’Office européen de lutte antifraude soupçonne Marine Le Pen d’avoir employé sur des fonds européens deux assistants parlementaires affectés, pour l’essentiel, à des tâches au sein du Front National…

—