Fin de l’opération Sangaris: «La prise de parole des soldats traumatisés est moins taboue»

INTERVIEW Selon le médecin en chef des armées, Laurent Melchior Martinez, 12% de militaires ont été confrontés à des événements traumatiques entre 2010 et 2016, toutes missions confondues…

— 

Des soldats de l'opération Sangaris patrouillent dans les rues de Bangui en mai 2015.
Des soldats de l'opération Sangaris patrouillent dans les rues de Bangui en mai 2015. — PACOME PABANDJI / AFP

Retourner à l’article