9 Contributions

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • ahahzorro

    Jérusalem appartiens aux juif depuis 3000 ans bien avant les pharaons d'Egypte et je dirait même bien avant les dinosaures la terre leurs appartiens il été les premiers apres le bigbang Sans déconné.

  • antibesancenot

    Relisez lifka. La vérité est là et vérifiable sur Wikipédia

    • agusie

      La vérité, sur Wikipédia??? Elle est bonne celle là...

    • Teddyboy

      Superbe les sources

  • Litout

    Lifka bravo pour ces vérités historiques

  • Mercierr

    Le monde ouvre les yeux, et voit les horreurs qu'essaie de cacher Israël...

  • Arbalette

    Et en quoi Israël s'rrogerait le droit de Jérusalem, terre mère de multiples religions ? Les rives de la Seine à Paris sont aussi un patrimoine de l'UNESCO. Bon sang, pour des religieux qui prônent l'amour et la tolérance, ils me donnent plus l'impression de vouloir vivre seuls sur Terre croyant être le seul symbole de notre civilisation.

    • Lifka

      Et pourquoi les Palestiniens se l'arrogeraient-il?
      Le seul moment où les lieux saints ont été ouverts à tous c'est depuis qu'Israël s'en occupe. Sous domination jordanienne, les lieux saints juifs ont été vandalisés et désacralisés.
      Ceux qui se trouvent aujourd'hui en territoire palestiniens ont été transformés en mosquées. Pensez-vous qu'il en serait autrement si Jérusalem revenait aujourd'hui entre les mains des Palestiniens?
      C'est bizarre cette façon de retourner la charge de la culpabilité sur ceux qui demandent simplement à ne pas être effacés de l'histoire.

    • Yapasderacisteenfrance

      Oh arrêtez avec ce chantage.... on s'en moque! Vous pensez être les élus? Les élus du diable oui!

  • grandet

    Que cet organisme fasse du bien dans certains secteurs , c'est incontestable , par contre , faire de la politique politicienne n'est pas son rôle , il ferait mieux de vaquer à ce pourquoi il a été crée tout simplement !!!!

  • LeBretonVoyageur

    Il faut mémoire garder : seules les frontières de 1948 qui ont donné naissance à Israël sont reconnues de l'ONU !
    En cette naissance dans le sang et la terreur, il ne faut pas oublier le Comte Folke Bernadotte qui proposa le premier de faire de Jérusalem une Cité Internationale. Il fut d'ailleurs pour cela assassiné par le Lehi, armée secrête juive coupable de nombre de massacre dont celui du village Deir Yassin.
    Que dirait la Communauté Internationale si le Président Mahmoud Abbas offrait Jérusalem (-Est) à l'ONU ? Israël serait bien forcée de décoloniser cette ville que les premières tribus juives prirent aux Cananéens.
    La vrai lâcheté serait d'attendre sans rien faire que Dame Nature en finissent par elle-même avec Jérusalem ainsi que le prédit la Tectonique dans les prochains cent mille ans.
    Mais ayons une pensée pour toutes les Mères d'Israël, Juives, Chrétiennes et Arabes, qui voient leurs filles et leurs fils faire un long service militaire pour protéger des colonisateurs arguant de leurs études religieuses pour ne pas avoir à porter l'uniforme.

    • Lifka

      Ce que l'on a coutume de nommer improprement "frontières de 1948" ne sont que des lignes de cessez-le-feu. Elles sont d'autant moins reconnues par qui que ce soit comme "frontières" qu'elles n'ont fait l'objet d'aucun traité et que les pays arabes avaient pris le soin d'ajouter à l'accord qu'elles ne pouvaient en aucun cas être considérées comme telles.
      Quant à Jérusalem-est, Abbas aurait d'autant moins le droit de l'offrir à qui que ce soit que cette partie de la ville a été prise en 1967 à la Jordanie qui l'avait annexée en 1948 sans que ça dérange grand monde - alors qu'elle devait, selon le plan de partage 1947 (refusé par les Etats arabes), être internationalisée.
      Quant à Bernadotte, je ne vois pas ce qu'il vient faire là, si ce n'est pour nous "informer" des "crimes" du Lehi en oubliant allègrement d'évoquer les massacres commis par les Palestiniens et leurs alliés durant cette guerre qu'ils ont lancée - en commençant par le massacre et l'expulsion des Juifs (pour la plupart des vieillards) de Jérusalem-est justement.
      Décoloniser? Mais qu'ont fait les Juifs en 1948 si ce n'est "décoloniser" la Palestine du joug ottoman, puis de celui des Anglais et finalement libérer les lieux saints qui leur étaient interdits sous domination jordanienne afin que tous puissent s'y rendre?
      Pour le reste, j'ai en effet une pensée pour les mères d'Israël, juives ou chrétiennes, et peut-être druzes qui font un long service militaire pour que non seulement les juifs religieux, mais surtout la majorité des 20 et quelques % d'Arabes d'Israël puissent continuer à bénéficier des largesses de l'Etat sans pour autant cesser d'en refuser l'existence.
      J'ai aussi une pensée pour les mères palestiniennes qui laissent leurs enfants aux mains des milices armées qui les forment à devenir des "martyrs".

    • Arbalette

      Lifka, vous allez un peu loin. Vous refaites l'apologie des justifications de la colonisation des juifs en Palestine. D'une barrière à l'autre, chacun se bat pour 5 mètres de territoire. Les enfants qui n'ont rien demandé à personne de vivre avec d'autres enfants dans un parc publique, sont au contraire contraints à apprendre la haine des autres. Un enfant juif et un enfant palestinien pourraient largement partager ces mêmes terres communes dans la paix des futures générations. Yzhak Rabin l'avait compris depuis longtemps. Et il avait réussi finalement à cesser toutes ces vieilles querelles que vous citez sur le devenir de Jérusalem. Ce n'est plus la Jordanie mais la Palestine. Si seulement ces enfants grandissaient dans la paix, ces querelles auraient cessé, et hommes, femmes, juifs, arabes ou sefarates, vivraient en partageant une culture dont la terre mère est la même. L'espoir de paix entre la Palestine et Israël redonnerait un gage de confiance aux autres pays. A Paris, dans certains quartiers, vous croisez le matin un juif avec sa kippa saluant un autre arabe et un autre français, chacun accompagnant ses enfants dans la même école, en harmonie et paix

  • Jacobini

    l'indignation de la "communauté juive de France"????
    Les communautés ne sont pas reconnus en France. Et le CRIF n'est pas, loin de là, l'intégralité des juifs de France.
    Je connais des dizaines de Français juifs qui, très franchement, se foute comme de l'an 40 des délires colonialistes israéliens.

  • librecitoyenne

    Une lachetė de plus de la part de l'état français...
    pas etonnant que les juifs quittent notre pays

Retourner à l’article