Fifa: Pourquoi le TAS a jugé que l'histoire du «contrat oral» de Platini n'était pas crédible

FOOTBALL Un « dirigeant expérimenté » comme lui aurait dû savoir qu’il fallait coucher ce type d’accord sur papier, selon le Tribunal arbitral du sport…

— 
Michel Platini, le 11 juin 2014, à Sao Paulo
Michel Platini, le 11 juin 2014, à Sao Paulo — FABRICE COFFRINI AFP

Retourner à l’article