Wikileaks diffuse un sondage douteux après le malaise d’Hillary Clinton

ETATS-UNIS Sur Twitter, le site indépendant a sondé les internautes sur la cause possible du malaise de la candidate démocrate à la présidentielle américaine, avant de retirer son tweet…

— 

Hillary Clinton à New York, le 11 septembre 2016.
Hillary Clinton à New York, le 11 septembre 2016. — Andrew Harnik/AP/SIPA

Retourner à l’article