Festival de Cannes: Pourquoi on aime à la folie «Mademoiselle» de Park Chan-wook

UN PEU A LA FOLIE PAS DU TOUT Le réalisateur de «Old Boy» a donné un coup de chaud à la Croisette avec ce conte pervers et sulfureux...

— 

Mademoiselle de Park Chan-Wook
Mademoiselle de Park Chan-Wook — The Jokers

Retourner à l’article