Sans cerveau, paumés, violents... #Nuitdebout face aux préjugés

SOCIAL La mobilisation place de la République et ailleurs suscite l'incompréhension d'un certain nombre de Français, à l'image de la sortie hasardeuse de Nicolas Sarkozy sur les «sans cerveau»...

— 

Nuit debout, place de la République, à Paris, le 20 avril 2016.
Nuit debout, place de la République, à Paris, le 20 avril 2016. — PHILIPPE LOPEZ / AFP

Retourner à l’article