Boko Haram: Neuf cents otages libérés par l'armée camerounaise

TERRORISME La revendication de l'armée camerounaise, qui affirme également avoir tué une centaine d'islamistes, n'est malheureusement pas confirmable par une source indépendante...

— 
Des soldats à Kano, au Nigeria, après un attentat commis par Boko Haram le 18 novembre 2015.
Des soldats à Kano, au Nigeria, après un attentat commis par Boko Haram le 18 novembre 2015. — Muhammed Giginyu/AP/SIPA

Retourner à l’article