Nantes

Justice douce pour les manifs

Deux mois après les faits, le tribunal correctionnel de Nantes juge une à une les « incivilités » commises lors des manifs anti-Sarkozy des 6 et 7 mai. Hier, six jeunes étaient jugés pour des heurts avec la police. Une étudiante de 26 ans a ainsi éco...