Cinq questions pour tout comprendre à la crise du porc

DECRYPTAGE Depuis lundi, deux industriels majeurs de la transformation de viande empêchent toute cotation au Marché du Porc Breton, jugeant que le cours à 1,40 euro le kilo est trop cher face à leurs concurrents européens…

— 

Photo d'archives montrant un éleveur de porcs surveiller une opération de contrôle de la provenance des animaux, le 8 mars 2015, à Brennilis, dans l'ouest de la France.
Photo d'archives montrant un éleveur de porcs surveiller une opération de contrôle de la provenance des animaux, le 8 mars 2015, à Brennilis, dans l'ouest de la France. — AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

Retourner à l’article