Flagellation de Raef Badawi: «Les citoyens doivent continuer à interpeller les autorités saoudiennes»

INTERVIEW Nicolas Krameyer, responsable du programme Personnes en danger et Liberté d'expression chez Amnesty International, appelle les citoyens à se mobiliser pour le bloggeur saoudien...

— 

Ensaf Haidar (C), la femme du bloggeur saoudien Raef Badawi, condamné à 1.000 coups de fouets en Arabie Saoudite, lors d'un rassemblement à Montréal pour sa libération, au Québec le 13 janvier 2015.
Ensaf Haidar (C), la femme du bloggeur saoudien Raef Badawi, condamné à 1.000 coups de fouets en Arabie Saoudite, lors d'un rassemblement à Montréal pour sa libération, au Québec le 13 janvier 2015. — AFP PHOTO/CLEMENT SABOURIN

Retourner à l’article