Immigration: pour les trafiquants, acheter un vieux cargo est un jeu d'enfant

— 

Le cargo Ezadeen est amarré dans le port italien de Corigliano dans les Pouilles (sud), le 3 janvier 2015, au lendemain du sauvetage de 360 migrants abandonnés à son bord par les passeurs
Le cargo Ezadeen est amarré dans le port italien de Corigliano dans les Pouilles (sud), le 3 janvier 2015, au lendemain du sauvetage de 360 migrants abandonnés à son bord par les passeurs — Alfonso di Vicenzo AFP

Retourner à l’article