Macron «a trop de pouvoir», «s'occupe de tout», selon Mailly

POLITIQUE Le secrétaire général de Force ouvrière fustige les «annonces à caractère libéral» et les débats autour «des seuils sociaux, du travail de nuit»...

— 
Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly lors de la Conférence sociale, le 7 juillet 2014 à Paris
Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly lors de la Conférence sociale, le 7 juillet 2014 à Paris — Benoît Tessier Pool

Retourner à l’article