La Chine, qui veut toujours plus de lait, se tourne vers l’Australie

— 

La demande de la Chine en lait semble intarissable et après la Nouvelle-Zélande ou la France, elle pose maintenant ses pions en Australie où elle multiplie les accords et investissements, jusqu'à racheter des fermes.
La demande de la Chine en lait semble intarissable et après la Nouvelle-Zélande ou la France, elle pose maintenant ses pions en Australie où elle multiplie les accords et investissements, jusqu'à racheter des fermes. — AFP

Retourner à l’article