Gad: une file pour les salariés qui restent, une pour ceux qui partent

— 

L'abattoir Gad de Josselin (Morbihan), le 11 août 2014
L'abattoir Gad de Josselin (Morbihan), le 11 août 2014 — Miguel Medina AFP

Retourner à l’article