Attaqué sur la privatisation des autoroutes, Dominique de Villepin se défend

POLITIQUE C'était «une bonne affaire pour l'Etat», estime l'ancien Premier ministre...

— 

Dominique de Villepin, le 23 avril 2014 à Paris.
Dominique de Villepin, le 23 avril 2014 à Paris. — FRANCK FIFE

Retourner à l’article