Mali: Attaques meurtrières dans le nord, le gouvernement déclare la guerre aux «terroristes»

DÉCRYPTAGE Trente-six personnes, dont huit militaires, sont mortes et une trentaine de fonctionnaires sont retenus en otage...

— 

Le Premier ministre malien, Moussa Mara, (2e D) passe en revue les troupes à Kidal, dans le nord du Mali, le 17 mai 2014.
Le Premier ministre malien, Moussa Mara, (2e D) passe en revue les troupes à Kidal, dans le nord du Mali, le 17 mai 2014. — AFP PHOTO / FABIEN OFFNER

Retourner à l’article